CHAMP MAGNETEQUE TERRESTRE PERTURBE ?

Champ magnétique terrestre

 

CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE PERTURBE ???????????

 

Commentaires personnels : Je me pose la question si l’Homme n’a pas perturbé notre champ magnétique terrestre qui EST NOTRE BOUCLIER DE PROTECTION CONTRE LE VENT SOLAIRE QUAND IL ARRIVE SUR NOTRE TERRE. En effet, le champ magnétique de notre terre est parfait et idéal pour pourmettre la VIE sur notre terre. En repoussant le vent solaire, qui se retrouve alors en force sur les pôles de notre terre, et provoquant des AURORES BOREALES.

Le noyau de la terre est très chaud, par conséquent, je pense que c’est de L’HYDROGENE ET DE L’HELIUM, TOUT COMME LE SOLEIL DANS SON CENTRE. Serait-il possible que d’une part l’Hydrogène et l’Hélium que l’Homme a augmenté massivement de par ses agissements, n’arrivent-ils pas dans le noyau en fusion, et augmente ainsi la MASSE DU NOYAU D’HYDROGENE ET D’HELIUM DE CE NOYAU TERRESTRE, PROVOQUANT DE CE FAIT LES TREMBLEMENTS DE TERRE, ET LES PERTURBATIONS CLIMATIQUES, RECHAUFFEMENT PLANETAIRE ??????

De plus, LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE N’EST-IL PAS MODIFIE, PAR LES CHAMPS MAGNETIQUES ELECTRIQUES, ONDES RADIOS, ET AUTRES ELECTROMAGNETIQUES, L’HOMME A ENTOURE ET MODIFIE PAR CE BIAIS LE CHAMP MAGNETIQUE DE NOTRE TERRE, NOTRE BOUCLIER DE PROTECTION CONTRE LES VENTS SOLAIRES.

JE PENSE QUE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES ET LES ONDES RADIOS QUE L’HOMME A PLACE AUTOUR DE LA TERRE, MODIFIE LES ECHANGES ET LA FONCTIONNALITE DU CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE, NOTRE BOUCLIER DE PROTECTION.

CE QUI PROVOQUE QUE LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE ETANT MODIFIE, NE NOUS PROTEGE PLUS DES VENTS SOLAIRES, ET POUR CELA NOUS ASSISTONS A DES AURORES BOREALES, AILLEURS QUE DANS LES POLES TERRESTRES.

ET AINSI LES VENTS SOLAIRES PEUVENT ATTEINDRE LA TERRE EN DIRECT ET LA RECHAUFFER.

EN FAIT, LE CHAMP MAGNETIQUE TERRESTRE EST MODIFIE ET FRAGILISE, COMME L’HOMME A PU LE CONSTATER A CERTAINS ENDROITS SUR TERRE.

Apocalypse chapitre 7:1

Après cela, je vis debout aux quatre coins de la terre, quatre anges QUI RETENAIENT LES QUATRE VENTS DE LA TERRE, pour que le vent ne soufflât ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. Et je vis un autre ange quui montait du levant, porteur du sceau de Yahweh, Dieu vivant. Il cria à pleine voix aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de nuire à la terre et à la mer : "Ne nuisez, disait-il, ni à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, que nous n’ayons marqué au front les sertireurs de notre Dieu, Yahweh"..............15 Aussi sont-ils devant le Trône de Yahweh et Le servent-ils jour et nuit dans Son Temple. Celui qui est assis sur le Trône tendra Sa tente au-dessus d’eux : ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif; LE SOLEIL NE LES ACCABLERA PLUS, NI AUCUNE CHALEUR BRULANTE; car l’Agneau qui est au milieu du Trône les fera paître et les conduira aux sources des eaux de la vie; et Yahweh essuiera toute larme de leurs yeux".

Apocalypse 8:7

Le premier sonna de la trompette : il y eut de la grêle et du feu mêlés de sang, qui furent lancés sur la terre. Le tiers de la terre fut brûlé; le tiers des arbres fut brûlé; toute herbe verte fut brûlée.

Le deuxième ange sonna de la trompette: une sorte de grande montagne INCANDESCENTE FUT LANCEE dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang; le TIERS DES CRETAURES VIVANTES QUI ETAIENT DANS LA MER PERIRENT; LE TIERS DES NAVIRES FUT DETRUIT.

Le Troisième ange sonna de la trompette: IL TOMBA DU CIEL UNE GRANDE ETOILE QUI BRULAIT COMME UNE TORCHE. ELLE TOMBA SUR LE TIERS DES FLEUVES ET SUR LES SOURCES DES EAUX. Le nom de l’étoile est Absinthe. LE TIERS DES EAUX TOURNA EN ABSINTHE, ET QUANTITE D’HOMMES MOURURENT DE CES EAUX, PARCE QU’ELLES ETAIENT DEVENUES AMERES.

Le quatrième ange sonna de la trompette: LE TIERS DU SOLEIL FUT ATTEINT, AVEC LE TIERS DE LA LUNE ET LE TIERS DES ETOILES, si bien qu’ils furent obscurcis pour un teirs, que le jour perdit le tiers de sa clarté et la nuit de même.

Et dans ma vision, j’entendis un AIGLE QUI VOLAIT AU ZENITH, dire à pleine voix : "MALHEUR ! MALHEUR! MALHEUR aux habitants de la terre, à cause des autres coups de trompette que les trois anges vont faire résonner"!

Apocalypse 16 : 3 Le second versa sa coupe sur la mer qui devint comme le sang d’un mort, ET TOUT CE QUI AVAIT VIE DANS LA MER PERIT.

LE TROISIEME VERSA SA COUPE SUR LES FLEUVES ET LES SOURCES QUI DEVINRENT DU SANG.

LE QUATRIEME VERSA SA COUPE SUR LE SOLEIL, A QUI IL FUT DONNE DE BRULER LES HOMMES PAR SON FEU. LES HOMMES FURENT ATTEINTS DE GRANDES BRULURES, ILS BLASPHEMERENT LE NOM DE YAHWEH QUI EST LE MAITRE DE CES FLEAUX, ET ILS NE SE REPENTIRENT PAS POUR LUI RENDRE GLOIRE.

LE SEPTIEME ANGE VERSA SA COUPE DANS LES AIRS. ET IL SORTIT DU tEMPLE UNE GRANDE VOIX QUI VENAIT DU TRONE ET DISAIT : "C’est fait"!

Il y eut des éclairs, des voix, DES COUPS DE TONNERRE; PUIS CE FUT UN GRAND TREMBLEMENT DE TERRE, TEL QU’IL N’Y EN A JAMAIS EU DEPUIS QUE L’HOMME EST SUR LA TERRE, TANT CE TREMBLEMENT DE TERRE FUT GRAND. LA GRANDE CITE SE COUPA EN TROIS MORCEAUX, ET LES CITES DES PAIENS S’ABATTIRENT........20 TOUTES LES ILES S’ENFUIRENT, ET L’ON NE RETROUVA PLUS DE MONTAGNES. DES GRELONS AUSSI GROS QUE DES TALENTS TOMBERENT DU CIEL SUR LES HOMMES, ET LES HOMMES BLASPHEMERENT YAHWEH A CAUSE DU FLEAU DE LA GRELE, CAR C’EST UN TRES GRAND FLEAU.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_magn%C3%A9tique_terrestre

Champ magnétique terrestre

Le champ magnétique terrestre est un immense champ magnétique qui entoure la Terre de manière non circulaire.

Le champ magnétique terrestre peut être vu comme celui d’un aimant droit.
Variation modélisée du champ magnétique terrestre face à une tempête de "vent solaire"
Origine
Article détaillé : Dynamo terrestre.

Le champ magnétique terrestre est engendré par les mouvements du noyau métallique liquide des couches profondes de la Terre. Selon les études de John Tarduno de l’Université de Rochester (États-Unis), la Terre possédait déjà un champ magnétique il y a 3,45 milliards d’années[1].

 
Description

Le champ magnétique terrestre peut être comparé, en première approximation, à celui d’un aimant droit (ou d’un dipôle magnétique, ou d’une bobine plate parcourue par un courant). Le point central de cet aimant n’est pas exactement au centre de la Terre, il s’en trouve à quelques centaines de kilomètres.

D’autres planètes du système solaire possèdent un champ magnétique : Mercure, Saturne, Uranus, Neptune et surtout Jupiter. Le Soleil lui-même en possède un.
Notion de pôle
Le dipôle terrestre

L’ensemble des lignes de champ magnétique de la Terre situées au-dessus de l’ionosphère, soit à plus de 1000 km, est appelé magnétosphère. L’influence du champ magnétique terrestre se fait sentir à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres.

Le pôle Nord magnétique terrestre est en réalité un pôle de magnétisme « sud » qui attire le pôle « nord » de l’aimant que constitue l’aiguille de la boussole. Cette erreur historique d’appellation conventionnelle des pôles de magnétisme nord sera difficile à rectifier ; noter sur la figure que le pôle de magnétisme nord de l’« aimant terrestre » pointe vers le sud géographique.
L’axe géomagnétique, passant par les deux pôles magnétiques, fait un angle de 11,5° par rapport à l’axe de rotation de la Terre. La dernière mesure d’avril 2007 par le projet "Poly-Artique" situe le pôle Nord magnétique (Nm) à une latitude de 83.95°N et une longitude de 121.02°O (83°57′00″N 121°01′12″O / 83.95, -121.02)[2]. Soit étant situé à 673 km du pôle Nord géographique (Ng) et ayant une vitesse moyenne de déplacement de 55km/an (soit une moyenne d’environ 150m/jour ou 6m/h). A l’été 2010, il a été estimé qu’il n’était plus qu’à 550km du pôle Nord géographique. En outre la position du pôle magnétique varie au cours de la journée, se déplaçant ainsi de plusieurs dizaines de km autour de sa position moyenne.

Le pôle Sud magnétique, quant à lui, se trouve au large de la Terre Adélie, dans la mer d’Urville, à 65° S et 138°E.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Propriétés du champ magnétique

En un point donné du champ magnétique terrestre, le vecteur d’induction magnétique B possède une composante verticale Bv (dirigée vers le centre de la Terre) et une composante horizontale B0.

Le vent solaire est responsable de ces variations par les courants électriques qu’il engendre dans l’ionosphère et la magnétosphère. Les orages magnétiques peuvent perturber le champ magnétique terrestre en faisant varier l’intensité de la composante horizontale B0 (voir paragraphe ci-bas pour la signification de B0). De plus, les vents solaires déforment le champ magnétique terrestre. Côté jour, il est aplati et du côté nuit, il s’étire sur une dizaine de rayons terrestres[3].
 
 
 
Un bouclier protecteur pour la Vie

Le champ magnétique terrestre joue un rôle essentiel dans le développement de la vie sur Terre, en déviant les particules mortelles du vent solaire formant ainsi les aurores boréales et australes. Les scientifiques observent toutefois une diminution du champ magnétique terrestre, l’anomalie magnétique de l’Atlantique sud en étant le signe le plus spectaculaire[4].
Lorsque le noyau se sera refroidi et solidifié (dans quelques milliards d’années) et qu’en conséquence le champ magnétique aura disparu, il est probable que les formes de vie existantes ne pourront plus subsister. Ces conditions sont celles qui règnent aujourd’hui sur la Lune et Mars.

Un des moyens de guidage d’animaux migrateurs

De nombreux animaux grands migrateurs terrestres (Ex : oiseaux) ou aquatiques (ex tortues marines) semblent dotés d’une perception fine du champ magnétique terrestres, même si d’autres sens interviennent lors des migrations. Par exemple les tortues caouanne sont sensibles à la latitude en fonction du champ magnétique terrestre et de son inclinaison[5]. Ainsi de très jeunes tortues de cette espèce placées, peu après leur éclosion, en bassin reproduisant des conditions de champ magnétique d’autres régions (Porto Rico et Cap-vert, situés sur leur route migratoire habituelle à la même latitude (20 ° N), mais à des longitudes différentes) se sont rapidement orientées dans la direction qu’elle prendraient dans cet environnement (respectivement vers le NE et vers le SE) [5].

Anomalie magnétique de l’Atlantique sud

L’anomalie magnétique de l’Atlantique sud, AMAS, SAA en anglais (South Atlantic Anomaly) est la région où la partie interne de la ceinture de Van Allen est la plus proche de la surface de la Terre. Les lobes de la ceinture de Van Allen sont disposés symétriquement par rapport à l’axe du magnétisme terrestre, qui est décalé d’environ 11 ° par rapport à l’axe de rotation de la Terre. D’autre part, l’axe magnétique est décalé d’environ 450 km par rapport à l’axe de rotation. En raison du décalage en angle et en position, la ceinture de Van Allen est plus proche de la Terre au niveau de la partie sud de l’Atlantique, et plus éloigné dans la partie nord du Pacifique[1]. En conséquence, pour une altitude donnée, le niveau de radiations en provenance de l’espace est plus élevé dans cette région qu’en d’autres points du globe.

Champ magnétique total de la Terre. L’AMAS est représenté par la partie bleue et sombre au-dessus du Brésil. Les lignes de champ ayant en ce point à peu près la forme d’une tête de canard, la zone est aussi connue, dans les pays de langue espagnole, sous le nom de El Pato.

L’AMAS peut perturber les satellites et autres engins spatiaux dont ceux qui orbitent à quelques centaines de kilomètres d’altitude avec une inclinaison comprise entre 35 ° et 60 °. Les satellites suivant ces orbites passent régulièrement dans l’AMAS, s’exposant alors pendant plusieurs minutes à de forts niveaux de radiation. La Station spatiale internationale, dont l’inclinaison est de 51,6 °, a reçu un revêtement particulier pour supporter ces radiations, et le télescope spatial Hubble ne réalise aucune observation lorsqu’il passe au-dessus de cette région, ses instruments sont tout simplement éteints.

L’AMAS se déplace vers l’ouest d’environ 0,3 ° par an. Cette valeur est très proche de la différence de vitesse de rotation entre le noyau et la surface de la Terre, comprise entre 0,3 et 0,5 ° par an.

 

Sud du Brésil

Compte tenu des propriétés de l’AMAS, des courants géomagnétiques induits peuvent être produits dans le sud du Brésil, au travers d’infrastructures métalliques de grande taille comme les chemins de fer, les lignes électriques de haute puissance, le réseau de distribution d’eau ou d’autres grandes structures mécaniques.

En cas de tempête géomagnétique de grande ampleur, ces courants peuvent endommager les structures. Plusieurs instituts de recherche à travers le monde développent des modèles de l’ionosphère et de la magnétosphère avec l’objectif de prévoir la conductivité globale et le champ magnétique terrestre. Les données nécessaires peuvent être acquises par mesure satellitaire permettant d’alerter à temps les autorités locales.

Au sud du Brésil, la ville de Paula Freitas dans l’État de Paraná dispose d’un laboratoire de géomagnétisme faisant partie de l’Instituto de Aeronáutica e Espaço (pt) (IAE), en relation avec le Comando Geral de Tecnologia Aeroespacial (pt) (CTA), sur le site du Campus de Pesquisas Geofísicas Major Edsel de Freitas Coutinho, Convênio UNIBEM - IAE (pt). Le rôle principal de cet institut est l’étude de l’AMAS et ses effets au niveau régional et mondial. Il est actuellement (2007) sous le contrôle des Faculdades Integradas ’Espírita’ (pt) (UNIBEM). Le centre de recherche est situé très près de l’épicentre de l’anomalie.

 

Ceinture de Van Allen

Représentation schématique de la ceinture de Van Allen

La ceinture de radiations de Van Allen est une zone toroïdale de la magnétosphère terrestre entourant l’équateur magnétique et contenant une grande densité de particules énergétiques. La rencontre de ces particules avec les molécules de la haute atmosphère terrestre est à l’origine des aurores polaires.

Les instruments embarqués par Spoutnik 2 avaient correctement mesuré les effets de ces ceintures, mais ces informations n’avaient pas pu être reçues par l’URSS, car Spoutnik 2 traversait les régions incriminées à des moments où il n’était pas visible depuis le territoire russe.

Cette ceinture ne fut donc décrite qu’un peu plus tard au cours de l’année 1958 par James Alfred Van Allen à partir des mesures effectuées par des compteurs Geiger embarqués dans les satellites Explorer 1 et Explorer 3.

On peut, en réalité, considérer qu’elle est constituée de deux zones distinctes appelées « ceinture intérieure » et « ceinture extérieure ».

La première, située entre 700 km et 10 000 km d’altitude, est constituée principalement de protons à haute énergie (jusqu’à plusieurs centaines de MeV à des débits de fluence de plusieurs dizaines de milliers de protons par centimètre carré et par seconde dans les zones les plus intenses) provenant du vent solaire et du rayonnement cosmique, piégés par le champ magnétique terrestre

La ceinture extérieure, plus large, se déploie entre 13 000 km et 65 000 km d’altitude ; elle est constituée d’électrons également à haute énergie (< 5 MeV) à des débits de fluence de l’ordre du millier de particules par centimètre carré et par seconde. Les particules des deux ceintures se déplacent en permanence à grande vitesse entre les parties nord et sud de la magnétosphère.

Bien que les flux ne soient pas strictement isotropes, peu de modèles prennent en compte l’anisotropie car elle s’annule sur plusieurs révolutions orbitales pour un objet typique.

Une exposition, même de courte durée, aux parties les plus intenses de ces ceintures de radiations étant fatale, la protection des astronautes par un blindage adéquat et la sélection de trajectoires minimisant l’exposition est nécessaire[1].

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. replica swiss rolex watches (site web) 04/07/2012

Your article writing it so well.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site