Règles dans les Mosquées

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e

Règles et étiquette

Parce que les mosquées sont des endroits de culte,

les personnes qui s'y trouvent sont tenues de respecter ceux en train d’y prier.

Il est ainsi interdit de parler dans la mosquée à voix haute,

ou de discuter de sujets considérés comme irrespectueux.

Applaudir est uniquement toléré pour les femmes lorsque l’imam fait une erreur.

  La raison est que selon une parole de Mahomet : « (…) celui qui veut signaler une chose pendant la prière formule le tasbih (dire : soubhan-Allah « gloire à Allah »). [et] (…) taper les mains, est [une manière de le signaler] pour les femmes »[5]. Il est blâmable de cracher dans la mosquée et surtout au cours de la prière. Selon Abd Allah ibn Umar :

L'« Envoyé d’Allah s’ayant aperçu d’un crachat sur le mur de la Qibla, il le frotta,

puis se tourna vers les fidèles en disant :

Lorsque l’un de vous fait sa prière, qu’il ne crache pas devant lui, car Allah se trouve en face de celui qui prie. »[67].

Il est également interdit à celui qui a mangé de l’ail, de l’oignon ou du poireau d’aller à la mosquée

à cause des odeurs désagréables qui peuvent gêner les personnes en train de prier[68].

Il est interdit à l’homme en état de grande impureté de rester dans la mosquée alors qu’il connaît son état

jusqu’à ce qu’il se purifie. Il en est de même pour les femmes lors des menstrues et des lochies[5].

Séparation des sexes

Les hommes et les femmes ne sont généralement pas mêlés (la salle de prière pour femmes étant souvent séparée de celle des hommes soit par un mur, soit par un rideau). Il existe même parfois des mosquées complètement séparées, surtout en Chine. Selon la sounna, les rangs des femmes doivent être derrière ceux des hommes, pour des raisons liées à la génuflexion[69]. Dans un des ouvrages de référence[70], on trouve un hadith où Anas ibn Mâlik dit :

« Le prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a prié dans la maison d’Oum Souleym.

Il m’a souri lorsque je me suis placé derrière lui, j’ai prié derrière lui et Oum Souleym derrière nous ».

Il est mentionné dans beaucoup de hadiths authentiques

et transmis d’une manière récurrente que les femmes priaient avec Mahomet derrière les rangs des hommes.

 

Propreté et habits

Bassin pour ablutions, Noor-e-Islam à Saint-Denis de La Réunion.

Les fidèles doivent enlever leurs chaussures à l’entrée de la mosquée

afin de respecter la pureté du lieu de prière.

En effet, le Coran précise que la prière n'est valable

que si le corps, les vêtements et le lieu sont exempts d'impuretés.

Une autre raison est aussi pour que le musulman puisse faire ses ablutions rituelles, qui comprennent les pieds.

Les habits de fête et le parfum sont recommandés pour la prière du vendredi afin de suivre cette recommandation :

« Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de salat portez votre parure (vos habits) »[71].

L’orant doit purifier son corps par des ablutions et ses habits doivent être propres.

Il ne peut pas, par exemple, prier avec des habits souillés par de l’urine.

La femme doit être habillée d’un habit large et non transparent qui ne montrera pas ses atours.

Elle ne doit pas porter de parfums ni autre chose

qui pourrait attirer l’attention sur elle et distraire les hommes de la prière.

Les habits moyen-orientaux (thawb ou jouba) sont souvent associés à l’islam mais leur port n’est pas obligatoire,

sauf si l'habit occidental est trop serré.

Cependant, certains musulmans préfèrent les porter quand ils vont à la mosquée.

 

L’entrée d’un non-musulman

Le Coran interdit l’entrée des polythéistes dans le Masjid al-Haram :

« Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté :

qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée Sacrée, après cette année-ci.

Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s’Il veut, de par Sa grâce.

Car Allah est Omniscient et Sage»[

 

En effet Mahomet accueillit la délégation thaqifite dans sa mosquée pour l’initier à l’islam

et reçut également dans le même endroit la délégation chrétienne de Najran quand elle se rendit auprès de lui

pour être initiée à l’islam[75].

« Si des non-musulmans demandent à entrer dans une mosquée pour voir

comment prient les musulmans et ne portent rien qui puisse salir la mosquée

et ne sont pas des femmes indécemment vêtues et, en l’absence de tout autre obstacle à leur entrée,

il n’y a aucun inconvénient à les faire entrer dans la mosquée.

On les installe derrière les prieurs pour qu’ils voient comment ils prient

et on avertit les musulmans qui ne seraient pas au courant

afin qu’ils ne cherchent pas à chasser les étrangers. Allah sait le mieux. »[76]

Pour entrer, on exige que les femmes (musulmanes ou non) portent également une écharpe

pour couvrir la tête dans le modèle du hijab et que les hommes se couvrent les jambes des pieds aux genoux.

 En Turquie, l'entrée des non-musulmans dans les mosquées ne pose aucun problème,

à condition de respecter les règles de bienséance valables pour tout le monde,

à savoir se déchausser et (pour les femmes) couvrir la tête par une écharpe.

 

Mosquées célèbres[modifier]

Une mosquée, Assouan en Égypte.
Mosquée Khatem al-Anbiyaa, Beyrouth au Liban.
Mosquée Al Quaraouiyine de Fès au Maroc.
Mosquée du Vendredi à Herat en Afghanistan.
Faisal Masjid à Islamabad au Pakistan.

Les trois principales mosquées et lieux saints de l'islam :

Autres mosquées célèbres :

Suite !! 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site