Mosquées

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e_al-Aqsa

La mosquée al-Aqsa entre 1890 et 1900

Fichier:Al aqsa moschee 2.jpg

le dôme recouvert d'aluminium en 1982

Fichier:Alaksa1.jpg

actuel revêtement de plomb d'origine gris foncé

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_du_Temple

 http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%B4me_du_Rocher

Dôme du Rocher

 

Vue générale du dôme du Rocher

Le dôme du Rocher ou la coupole du Rocher (en arabe : قبة الصخرة , Qubbat As-Sakhrah; en hébreu : כיפת הסלע, Kippat ha-Sel‘a), appelé parfois mosquée d'Omar à tort[1],

« premier monument qui se voulut une création esthétique majeure de l'Islam »[2],

est un sanctuaire érigé sur ordre du calife Abd al-Malik ben Marwan[3] à Jérusalem,

sur l'Esplanade des mosquées (Haram al-Sharif), troisième lieu saint de l'islam[4],

où s'élève aussi la mosquée al-Aqsa,

et destiné à abriter le « Rocher de la Fondation » (en réalité un affleurement du mont Moriah).

Achevé en l'an 691 ou dans la seconde partie de l'année 692[5](an 72 de l'hégire),

il est actuellement associé au Isra et Miraj chez les musulmans.

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Esplanade_des_mosqu%C3%A9es

Lieu saint de l'islam

Selon le Coran, c'est là que la foi d'Abraham est testée par Dieu dans l'épisode du sacrifice de son fils

(Isaac selon la Bible, dont le Coran reprend fidèlement le récit sans toutefois préciser le nom du fils impliqué[2]).

Pour les musulmans, cet endroit est surtout le point d'où Mahomet est monté au paradis lors de Isra et Miraj,

le voyage nocturne que Mahomet a fait de La Mecque à Jérusalem, emporté par son cheval Bouraq.

Le Coran ne cite pas le nom de Jérusalem :

« Gloire à Celui qui a fait voyager de nuit son serviteur de la mosquée al-Haram

à la mosquée lointaine dont Nous avons béni l'enceinte,

et ceci pour lui montrer certaines de Nos merveilles. »

Le Coran, sourate XVII ; 1.

Cette « mosquée lointaine » (en arabe, « lointain » se dit aqsa) est identifiée par les hadiths à Jérusalem.

Le lien entre le point de départ du Prophète et le « Noble Sanctuaire » de Jérusalem est postérieur à la construction de la mosquée Al-Aqsa et du dôme du Rocher.

À l'arrivée des musulmans, en 638, dans la ville de Jérusalem,

les ruines du Temple sont utilisées comme dépotoir par les chrétiens[3]

dans un souci d'humiliation des juifs

et afin de concrétiser la prophétie selon laquelle pas une pierre ne resterait en cet endroit.

Le calife et compagnon de Mahomet Omar ibn al-Khattab, horrifié de voir ce lieu saint dans un tel état,

ordonne son nettoyage et y prie.

Selon la même source, il ordonne la construction d'une mosquée à cet emplacement.

La plupart des historiens médiévaux,

en particulier le chroniqueur byzantin Théophane le Confesseur

et le juif Shim'on bar Yo'hai,

indiquent que cette action de Omar ibn al-Khattab est saluée par les juifs de l'époque

qui y voient la reconstruction du Temple de Jérusalem[4].

 Suite !!

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×