FUKUSHIMA

 

FUKUSHIMA

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/06/27/fukushima-tepco-a-commence-a-recycler-l-eau-decontaminee-dans-les-reacteurs_1541399_3244.html

LEMONDE.FR avec AFP | 27.06.11 | 13h02 • Mis à jour le 27.06.11 | 13h08

C'est l'un des principaux défis que doit relever l'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima : se débarrasser des 100 000 tonnes d'eau hautement radioactive qui se sont accumulées dans les bâtiments des réacteurs et des turbines depuis le séisme et le tsunami du 11 mars.

Lundi 27 juin, Tokyo Electric Power (Tepco) a annoncé avoir commencé à traiter et à recycler cette eau polluée, grâce à une usine de décontamination reliée aux circuits de refroidissement des réacteurs.

Afin d'empêcher le combustible nucléaire de chauffer, l'opérateur injecte en effet 500 tonnes d'eau chaque jour dans les réacteurs. Autant d'eau qui s'accumule sur le site et devient chaque jour plus difficile à stocker. La très forte radioactivité de cette eau empêche par ailleurs les ouvriers de pénétrer dans les installations et de procéder aux travaux nécessaires pour rétablir un circuit de refroidissement stable.

TRAITER L'EAU CONTAMINÉE ET LA RÉINJECTER

Pour évacuer ces effluents et les réutiliser dans le système de refroidissement de la centrale, une usine de décontamination a donc été construite avec des équipements du groupe nucléaire français Areva et de la société américaine Kurion. Elle a pour objectif de récupérer l'eau contaminée, de la traiter et de la réinjecter dans le circuit de refroidissement afin de ne plus utiliser d'eau supplémentaire et de faire ainsi baisser le niveau des effluents pollués dans les bâtiments.

"Cela fonctionne comme un système de circulation d'eau qui refroidit les réacteurs", a expliqué le porte-parole de Tepco, en soulignant qu'il s'agissait d'une étape vers la stabilisation du combustible en dessous de la température des 100 °C.

L'usine est capable de décontaminer 50 tonnes d'eau par heure, soit 1 200 tonnes par jour, en divisant la radioactivité par un facteur de 1 000 à 10 000. Selon l'opérateur, plus de 80 % de l'eau utilisée lundi pour refroidir le combustible provenait de l'usine de décontamination.

http://www.lemonde.fr/japon/article/2011/06/18/fukushima-l-usine-de-decontamination-des-eaux-arretee-cinq-heures-apres-sa-mise-en-service_1537700_1492975.html#ens_id=1493258

Fukushima : l'usine de décontamination des eaux arrêtée cinq heures après sa mise en service

LEMONDE.FR avec AFP | 18.06.11 | 09h09 • Mis à jour le 20.06.11 | 12h14

L'usine de décontamination des eaux radioactives construite à la centrale nucléaire de Fukushima (nord-est du Japon) a été arrêtée cinq heures à peine après sa mise en route, en raison du niveau trop élevé de radiations, a annoncé samedi 18 juin l'opérateur de la centrale. Des pièces du système qui absorbent le césium radioactif doivent être changées beaucoup plus tôt que prévu en raison du niveau trop élevé de radiations, ont indiqué des responsables de Tokyo Electric Power (Tepco). L'opérateur n'a pas précisé quand l'usine de décontamination recommencerait à fonctionner.

"Nous étudions encore la cause" de ce niveau trop élevé de radiations, a indiqué Junichi Matsumoto, le responsable des opérations nucléaires au sein de Tepco. Selon l'entreprise japonaise, des boues radioactives sont entrées dans le système de retraitement ou les eaux traitées sont plus radioactives que ce que Tepco ne l'imaginait au départ.

Quelque 100 000 tonnes d'eau hautement radioactive se sont accumulées dans les bâtiments des réacteurs et des turbines de la centrale depuis le séisme et le tsunami du 11 mars. Ces effluents empêchent les ouvriers de pénétrer dans les installations pour réactiver des circuits de refroidissement du combustible nucléaire.

L'usine de décontamination devait normalement être capable de traiter 50 tonnes d'effluents par heure, soit 1 200 tonnes par jour, en divisant la radioactivité par un facteur de 1 000 à 10 000 fois. La chaîne de décontamination de l'usine est basée sur les procédés du groupe nucléaire français Areva et de la société américaine Kurion.

 

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/27/fuites-de-lurine-radioactive-chez-des-habitants-de-fukushima/

27 juin 2011

FUITES – De l’urine radioactive chez des habitants de Fukushima

 

Plus de 3 millisieverts de rayonnement ont été mesurés dans l'urine de quinze habitants de Fukushima, rapporte le Japan Times. Ces résultats confirment leur exposition aux irradiations internes en cas d'inhalation ou d'ingestion d'éléments radioactifs, et plus seulement externes. En une année, un individu reçoit en moyenne moins de 3 mSv.

"Ce ne sera pas un problème si les habitants ne mangent pas de légumes ou d'autres produits qui sont contaminés", a déclaré Nanao Kamada, professeur émérite de biologie de rayonnement à l'université d'Hiroshima, qui a mené l'étude. "Mais il sera difficile pour les gens de continuer à vivre dans ces zones", prévient-il.

Les individus concernés habitent le village d'Iitate et la ville de Kawamata, à 30 et 40 kilomètres de la centrale de Fukushima, qui libère des particules radioactives dans l'environnement depuis qu'un séisme et un tsunami ont endommagé ses réacteurs, la semaine du 11 mars.

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/06/20/le-tsunami-au-japon-a-donne-naissance-a-une-mer-de-dechets/

Lundi 20 juin 2011

Le tsunami au Japon a donné naissance à une mer de déchets

Ce sont des centaines de milliers de carcasses de voitures et de camions, d'épaves de bateaux et d'avions, de débris d'habitations ou d'installations industrielles que le tsunami du 11 mars, qui a dévasté la côte nord-est du Japon, jusqu’à 10 kilomètres à l'intérieur des terres, a emportés sur son passage. Conséquence : une "gigantesque décharge" d’objets de toute sorte s'est formée en pleine mer et est entrée "dans un infernal cercle océanique, la boucle du Pacifique Nord, dont le tour complet se fait en dix ans", assure l’association Robin des Bois, qui appelle à la prise en charge internationale de ces millions de tonnes de déchets.

 

Si les déchets les plus lourds ont coulé, ils n'en continuent pas moins à rejeter en mer des hydrocarbures, solvants, acides, pesticides et autres polluants toxiques, comme des PCB ou des composés bromés. "L'océan n'est pas seulement contaminé par la radioactivité, loin de là", alerte l'association de défense de l'environnement. Et d'ajouter : "Les risques de collision entre des gros déchets, conteneurs maritimes et troncs d’arbres, et les navires de surface et les sous-marins ne sont pas négligeables." Ainsi, après le typhon Morakot qui avait dévasté Taiwan en 2009, 170 000 tonnes de bois avaient été récupérées dans les eaux territoriales du sud du Japon, mais la majorité des bois flottés avaient été entraînés par les courants du Pacifique.

Les détritus les plus légers, eux, comme des dizaines de milliers de bouteilles en plastique ou d'emballages alimentaires, flottent désormais dans le Pacifique. "Ils seront en partie captés et piégés par un courant circulaire et formeront l'Eastern Garbage Patch, une zone d'accumulation où la densité de déchets est élevée", explique l'association. Portés par les courants, ils devraient atteindre les côtes de l'archipel d'Hawaï au printemps prochain. Ils poursuivront ensuite leur course vers les côtes américaines, de l'Alaska à la Californie, d'ici deux ans.

Entre temps, c'est autant de pollution et d'atteintes à la faune et la flore que redoute l'association. Car ces déchets flottants ont tendance à leurrer les oiseaux, les poissons, les mammifères marins qui risquent de s'étouffer en les avalant. Sans compter que, selon Robin des Bois, "les milliers d’engins de pêche arrachés aux quais et aux épaves de bateaux de pêche par le tsunami japonais ne manqueront pas de se livrer pendant des décennies à la 'pêche fantôme', capturant par milliers des mammifères marins, des oiseaux, des espèces menacées d’extinction".

 

Photos : AFP/YOMIURI SHIMBUN et Robin des Bois

 

 

Suite !!

CHINE asphyxiée ??

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site