Le Souffle Vent impétueux

Le Coran d'Allah

21. Sourate des Prophètes (Al-Anbiyâ’)

Au nom de Al Ilah, le Clément, le Miséricordieux.

81.Nous avons également soumis

à Salomon le vent impétueux,

afin qu’il

souffle, par son ordre, sur la terre

que Nous avons bénie,

car Notre science embrasse toute chose.

 


[82] Et parmi les démons, certains exploraient pour lui les fonds des mers,

et exécutaient bien d’autres travaux encore,

pendant que Nous assurions leur sauvegarde.

 

Les Actes des Apôtres de Yehochouah, L'Oint !

Nouveau Testament

1: 4 Comme il mangeait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'y attendre ce que le Père avait promis : "Ce dont vous m'avez entendu parler : Jean a baptisé dans l'eau;

mais vous, vous serez baptisés

dans l'Esprit-Saint d'ici peu de jours ".

Eux donc, s'étant réunis, de lui demander : "Seigneur, est-ce dans l'immédiat que tu vas rétablir le Royaume au profit d'Israël ? "

Il leur répondit :

"Ce n'est pas à vous de connaître le jour et l'heure que le Père a fixés de Sa propre Autorité.

Mais,

quand le Saint-Esprit descendra sur vous,

vous recevrez de la force

et vous serez mes témoins à Jérusalem,

dans toute la Judée et la Samarie,

et jusqu'aux extrémités de la terre".

Sur ces mots, il fut enlevé dans les airs sous leurs yeux et une nuée le déroba à leur vue. Comme ils tenaient leurs yeux fixés au ciel, alors qu'il s'en allait, voici que se présetèrent à eux deux hommes vêtus de blanc, qui leur dirent : "Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel?

Ce Yehochouah,

qui vous a quittés pour être enlevé au ciel,

reviendra de la même manière

que vous l'avez vu s'en aller au ciel".

Actes des Apôtres 2 : 1 

Au cours du jour de la Pentecôte, ils se trouvaient réunis au complet.

SUBITEMENT VÎNT DU CIEL

UN BRUIT SEMBLABLE

A CELUI D'UN VIOLENT COUP DE VENT,

 QUI RETENTIT DANS TOUTE LA MAISON où ILS SE TENAEINT,

ET ILS VIRENT APPARAÎTRE DES LANGUES SEPAREES, PAREILLES A DU FEU,

QUI SE POSERENT SUR CHACUN D'EUX.

TOUS FURENT ALORS REMPLIS DE L'ESPRIT-SAINT,

ET ILS SE MIRENT A PARLER EN D'AUTRES LANGUES,

SUIVANT CE QUE L'ESPRIT LEUR DONNAIT DE PROFERER.

Or il y avait, en séjour à Jérusalem,

des Juifs pieux qui appartenaient à toutes les nations qui

existent sous le ciel.

Au bruit qui se prodisit la foule s'assembla, et ce fut la stupéfaction,

chacun LES ENTENDANT PARLER EN SA PROPRE LANGUE. Ils étaient hors d'eux-mêmes et s'émerveillaient :

"Tous ces gens qui parlent, disaient-ils, ne sont-ce pas des Galiléens?

Mais COMMENT CHACUN DE NOUS LES ENTEND-IL PARLER

DANS SA LANGUE MATERNELLE,

Parthes, Mèdes, Elamites,

habitants de la Mésopotamie, de la Judée

et de la Cappadoce, du Pont et de l'Asie,

de la Phrygie et de la Pamphylie, de l'Egypte et de

la région de la Lybie qui avoisine Cyrène,

Romains de passage, Juifs et prosélytes,

Crétois et Arabes,

  nous les entendons exprimer DANS NOS LANGUES LES GRANDEURS DE YAHWEH".

Ils étaient tous hors d'eux-mêmes et ne savaient que penser :

"Qu'est-ce que cela peut bien être?" se disaient-ils entre eux. D'autres, par contre, disaient en se moquant : "Ils sont pleins de vin doux!"

Debout avec les Onze, Pierre prit la parole et leur déclara :

"Juifs et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez bien ceci et prêtez l'oreille à nos paroles.

Non, ces hommes ne sont pas ivres, comme vous le pensez, car ce n'est que la troisième heure du jour.

Mais c'est là ce qui a été dit PAR LE PROPHETE JOËL :

Il arrivera dans les derniers jours, dit Yahweh,  

que Je répandrai de mon Esprit sur toute chair :

vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens

auront des visions et vos vieillards des songes.

Oui, en ces jours-là, Je répandrai de Mon Esprit sur Mes serviteurs et sur Mes servantes :

ILS PROPHETISERONT.

Je ferai paraître des prodiges en haut, dans le ciel, et en bas, sur la terre, des signes : du sang, du feu, des nuages de fumée. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant que vienne le Jour de Yahweh, le grand Jour plein d'éclat.

Alors QUICONQUE INVOQUERA LE NOM DE YAHWEH SERA SAUVE.................................

2:32 C'est ce Yehochouah que Yahweh a ressuscité : nous en sommes tous témoins.

Elevé au plus haut rang par la Main de Yahweh,

il a reçu du Père l'Esprit-Saint promis,

et Il a REPANDU CE QUE VOUS VOYEZ ET ENTENDEZ.......................................

36 Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Yahweh a fait Elu et Messie ce Yehochouah que vous avez crucifié".

En entendant cela, ils eurent le coeur transpercé, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres :

"Frères qu'avons-nous à faire?"

Pierre leur dit :

"REPENTEZ-VOUS, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Yehochouah L'Oint

pour LA REMISSION DE SES PECHES;

ET VOUS RECEVREZ LE DON DU SAINT-ESPRIT,

CAR LA PROMESSE VAUT POUR VOUS, POUR VOS ENFANTS ET POUR TOUS CEUX QUI SONT AU LOIN,

AUSSI NOMBREUX QUE LES APPELLERA YAHWEH NOTRE ELOHIM".

Il multiplia ses appels, et il les exhortait en disant : "Sauvez-vous en sortant de ce milieu perverti !"

Ceux qui accueillirent sa parole furent baptisés et, ce jour-là, TROIS MILLE PERSONNES ENVIRON s'adjoignirent.

Ils étaeint assidus aux enseignements des apôtres et aux réunions communes, à la fraction du pain et aux prières. Tout le monde était dans la crainte, car de nombreux miracles et prodiges se faisaient par les apôtres. Tous les croyant vivaient groupés et ils avaient tout en commun. Ils vendaient ce qu'ils possédaient et ce dont ils disposaient, pour en partager entre tous, selon les besoins de chacun.

Tous les jours, d'un même coeur,

ILS ETAIENT ASSIDUS A FREQUENTER LE TEMPLE ET, ROMPANT LE PAIN A LA MAISON,

ILS PRENAIENT LEUR NOURRITURE AVEC JOIE ET SIMPLICITE DE COEUR,

LOUANT YAHWEH, et AYANT LA FAVEUR DE TOUT LE PEUPLE.

ET YAHWEH AUGMENTAIT CHAQUE JOUR LA MASSE DE CEUX QUI ETAIENT SAUVES.

 4: 29 Mais maintenant, YAHWEH, prête attention à leurs menaces et donne à tes serviteurs de faire entendre Ta Parole avec une pleine assurance.

A cette fin, ETENDS TA MAIN POUR QUE S'OPERENT DES GUERISONS,

DES PRODIGES ET SIGNES PAR LE NOM  DE TON SAINT SERVITEUR YEHOCHOUAH".

QUAND ILS EURENT PRIE, LE LIEU où ILS ETAIENT REUNIS TREMBLA,

ET TOUS FURENT REMPLIS DU SAINT-ESPRIT.

ET ILS annonçaient LA PAROLE DE YAHWEH AVEC ASSURANCE.

 La masse des croyants n'avait qu'un coeur et qu'une âme, et nul n'appelait sien ce qui lui appartenait; entre eux tout était commun. Les apôtres rendaient témoignage puissamment de la résurrection de Yehochouah, et sur eux tous se répandait une grande grâce. Il n'y avait aucun indigent parmi eux, car tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendaient et apportaient le produit de la vente, qu'ils déposaient aux pieds des apôtres, et la répartition se faisait suivant les besoins de chacun.

Joseph, surnommé par les apôtres Barnabé- ce qui veut dire "fils de la consolation", - lévite originaire de Chypre, vendit le champ qu'il possédait et en apporta le prix, qu'il déposa aux pieds des apôtres.............................................5:12 Quantité de miracles et de prodiges s'opéraint au milieu du peuple par l'intervention des apôtres. Ils se tenaient groupés sous le portique de Salomon. Personne d'autre n'osait se joindre à eux, mais le peuple multipliait les éloges à leur sujet.

Le nombre DE CEUX QUI CROYAIENT A YAHWEH ALLAIT TOUJOURS CROISSANT :

DES HOMMES ET DES FEMMES EN MASSE.

C'était au point qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des grabats, afin qu'au passage de Pierre son ombre au moins couvrît quelqu'un 'entre eux. On venait en foule même des villes voisines de Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par DES ESPRITS IMPURS, ET TOUS ETAIENT GUERIS.

6:3 Cherchez donc parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis de l'Esprit et de Sagesse : nous les établirons dans cet office. Pour nous, nous nous adonnerons assidûment à la prière et au ministère de la Parole". Ce discours plut à toute l'assemblée et le choix se porta sur Etienne, homme rempli de foi et de l'Esprit-Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, prosélyte d'Antioche.

ON LES PRESENTA AUX APÔTRES QUI SE MIRENT EN PRIERE ET LEUR IMPOSERENT LES MAINS.

LA PAROLE DE YAHWEH SE REPANDAIT DE PLUS EN PLUS,

LE NOMBRE DES DISCIPLES AUGMENTAIT CONSIDERABLEMENT A JERUSALEM,

ET DES PRÊTRES, EN MASSE, ADHERAIENT A LA FOI.

8: 4 Ceux donc qui s'étaient dispersés s'en furent de-ci de-là, annonçant la Parole. Philippe se rendit dans la ville de Samarie et se mit à y prêcher le Messie. Les masses, unanimement, étaient attentives à ce que disait Philippe : on apprenait et on voyait les miracles qu'il faisait.

En EFFET, LES ESPRITS IMPURS, DONT BEAUCOUP ETAIENT POSSEDES, SORTAIENT EN POUSSANT DE GRANDS CRIS; des paralytiques et des estropiés étaient GUERIS EN GRAND NOMBRE. CE FUT UNE GRANDE JOIE DANS CETTE VILLE.

 8: 26 Un ange de Yahweh s'adressa à Philippe : "Va-t'en, dit-il, vers le milieu du jour, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; elle est déserte. Sur ce, il se mit en route. Or, un Ethiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d'Ethiopie, et surintendant général de son trésor, qui était venu adorer à Jérusalem, s'en retournait, assis sur son char. Il lisait le prophète Isaïe. L'Esprit dit à Philippe : "Avance et suis ce char de près". Philippe courut et il entendit l'Ethiopien qui lisait le prophète Isaïe : "Comprends-tu ce que tu lis?" dit-il. L'autre de répondre : "Et comment le pourrais-je, si personne ne me sert de guide?" Il pria Philippe de monter et de prendre place auprès de lui. Or, le passage de l'Ecriture qu'il lisait était le suivant : Comme une brebis il a été mené à l'abattoir, et comme un agneau muet devant celui qui le tond, il n'a pas ouvert la bouche. Alors qu'il était humilié, sa condamnation a été portée. Qui pourra dépeindre sa génération? Car sa vie a été retranchée de la terre.

L'eunuque prit la parole et dit à Philippe : "Je t'en prie : de qui le prophète dit-il cela? De lui-même ou de quelque autre?" Philippe se mit alors à parler et, PARTANT DE CE PASSAGE DE L'ECRITURE, IL LUI annonça YEHOCHOUAH. Or, chemin faisant, ils trouvèrent de l'eau, et l'eunuque dit : "Voici de l'eau : quel obstacle à ce que je sois baptisé?"

Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et (Philippe) le baptisa.

Mais, quand ils furent sortis de l'eau,

l'Esprit de Yahweh enleva Philippe,

et l'eunuque ne le vit plus. Il poursuivait son chemin tout à la joie.

Quant à Philippe,

IL SE RETROUVA A AZOT,

ET IL SE MIT A EVANGELISER

TOUTES LES VILLES PAR où IL PASSAIT,

JUSQU'A CE QU'IL ATTEIGNÎT

CéSARéE.

 

Cependant Saül (Paul), qui RÊVAIT TOUJOURS DE MENACES ET DE TUERIES CONTRE LES DISCIPLES DE YEHOCHOUAH,

S'EN FUT TROUVER LE GRAND PRÊTRE,

et il lui demanda DES LETTRES POUR LES SYNAGOGUES DE DAMAS;

s'il y trouvait des sectateurs de la voie, hommes ou femmes, il les amènerait enchaînés à JERUSALEM.

Comme il était en chemin, alors qu'il approchait de Damas,

une LUMIERE QUI VENAIT DU CIEL RESPLENDIT SOUDAIN AUTOUR DE LUI.

IL TOMBA A TERRE ET ENTENDIT UNE VOIX QUI LUI DISAIT :

"SAUL, SAUL, POURQUOI ME PERSECUTES-TU?"

Il dit : "Qui es-tu?" ET lui : "Je suis Yehochouah que tu persécutes. Mais relève-toi, entre dans la ville et on te dira ce que tu dois faire". Ses compagnons de route étaient demeurés sur place, pris de stupeur :

ILS ENTENDAIENT BIEN LA VOIX, MAIS ILS NE VOYAIENT PERSONNE.

Saul se releva; mais, bien qu'IL EÛT LES YEUX OUVERTS, IL NE VOYAIT PAS.

C'est en le conduisant par la main qu'on le mena à Damas, et il fut trois jours sans voir et sans prendre ni nourriture ni boisson.

Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Yehochouah lui dit dans une vision : "Ananie!" Il répondit : "Me voici, Seigneur!" Le Seigneur lui (dit) : "Va de suite dans la rue appelée (la rue) Droite et cherche dans la maison de Judas un nommé Saul de Tarse.

Il est JUSTEMENT EN PRIERE". - (Saul) eut une vision :

il vit un homme nommé Ananie qui entrait et LUI IMPOSAIT LES MAINS POUR LUI RENDRE LA VUE.

-Ananie répondit : "Seigneur, j'ai appris par bien des gens quel mal cet homme a FAIT A TES SAINTS DANS JERUSALEM;

et ici il TIENT DES GRANDS PRÊTRES PLEINS POUVOIRS POUR ENCHAÎNER TOUS CEUX QUI INVOQUENT TON NOM".

Mais Yehochouah lui dit :

"Va ! Car cet homme est l'instrument que j'ai choisi, pour porter Mon NOM devant les PAÏENS,

LES ROIS ET LES ENFANTS D'ISRAËL.

C'EST MOI QUI LUI MONTRERAI TOUT CE QU'IL DEVRA ENDURER POUR MON NOM".

Ananie partit, entra dans la maison et LUI IMPOSA LES MAINS : 

"Saul, MON FRERE, dit-il, j'ai été envoyé par le Messie, par Yehochouah qui t'est apparu sur la route par où tu venais,

pour que tu recouvres la vue et que tu SOIS REMPLIE DE L'ESPRIT SAINT".

AUSSITÔT IL LUI TOMBA DES YEUX COMME DES ECAILLES, ET IL RECOUVRA LA VUE. IL FUT BAPTISE DE SUITE.

Quand il eut mangé, il reprit force. Il passa quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas, et aussitôt il se mit à annoncer dans les synagogues que Yehochouah était le fils de Yahweh.

Tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits et disaient :

"N'est-ce pas lui qui pourchassait à Jérusalem ceux qui invoquent ce nom, et n'est-il pas venu ici pour les emmener enchaînés aux grands prêtres?"

CEPENDANT SAUL REDOUBLAIT D'AUDACE, ET IL CONFONDAIT LES JUIFS QUI HABITAIENT A DAMAS,

LEUR DEMONTRANT QUE YEHOCHOUAH

ETAIT LE MESSIE.

 

9:31 Cependant l'Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie.

Elle s'organisait, vivait dans la crainte de Yahweh,

et CROISSAIT PAR L'ASSISTANCE DU SAINT-ESPRIT.

Il advint que Pierre, qui circulait par toute la contrée, arriva AUSSI CHEZ LES SAINTS DE LYDDA. 

Il y trouva un homme, nommé Enée, qui était étendu depuis huit ans sur un grabat, c'était un paralytique.

Pierre lui dit : "Enée, Yehochouah TE GUERIT. DRESSE-TOI ET FAIS-TOI TON LIT "

Il se dressa sur-le-champ. tous les habitants de Lydda et du Saron le virent, et ILS SE CONVERTIRENT A YEHOCHOUAH.

Il y avait à Joppé parmi les disciples une femme nommée Tabitha, - ce qui se traduit par Dorcas.

- Elle était riche en bonnes oeuvres et faisait beaucoup d'aumônes.

Or, il advint en ces jours-là qu'elle tomba malade et mourut. APRES AVOIR LAVE E CORPS,

ON LE DEPOSA DANS UNE CHAMBRE HAUTE. 

Comme Lydda est près de Joppé, les disciples, informés de la présence de Pierre dans cette dernière ville, envoyèrent deux hommes vers lui avec cette requête : "Viens chez nous au plus vite! " Pierre partit de suite avec eux.

Quand il fut arrivé, on le fit monter dans la chambre haute, où il trouva toutes les veuves qui pleuraient et qui lui montrèrent des tuniques et des vêtements faits par Dorcas, au temps où elle était avec elles.

PIERRE FIT SORTIR TOUT LE MONDE, SE MIT A GENOUX ET PRIA. PUIS TOURNE VERS LE CORPS,

IL DIT : "TABITHA, DEBOUT!". ELLE OUVRIT LES YEUX ET, VOYANT PIERRE, ELLE SE MIT SUR SON SEANT.

IL LUI DONNA LA MAIN ET LA MIT DEBOUT.

APPELANT ALORS LES SAINTS ET LES VEUVES, IL LA LEUR PRESENTAT EN VIE. CE QUI FUT CONNU DANS TOUT JOPPE,

ET BEAUCOUP CRURENT A YEHOCHOUAH.

Pierre resta assez longtemps chez un certain Simon, corroyeur.

Il y avait à CESAREE un homme nommé Corneille, centurion à la cohorte dite Italique.

IL ETAIT PIEUX ET PROSELYTE, AINSI QUE TOUTE SA MAISON, ET PRIAIT YAHWEH CONTINUELLEMENT. 

Vers la neuvième heure du jour, IL EUT UNE VISION, VOYANT CLAIREMNT UN ANGE DE YAHWEH ENTRER CHEZ LUI ET LUI DIRE :

"Corneille !" Les yeux fixés sur l'ange et pris de frayeur, il dit : "Qu'est-ce, Seigneur?"

(L'ange) lui dit :

" TES PRIERES ET TES AUMÔNES SONT MONTEES DEVANT YAHWEH EN OBLATION.

ET MAINTENANT, ENVOIE DES HOMMES A JOPPE ET FAIS VENIR UN CERTAIN SIMON,  SURNOMME PIERRE.

IL LOGE CHEZ UN CERTAIN SIMON, CORROYEUR, dont la maison est près de la mer".

Quand fut parti l'ange qui lui parlait, (il appela deux de ses serviteurs et un soldat de sentiments pieux, de ceux qui étaient attachés à sa personne. Et, après leur avoir tout raconté, il les envoya à Joppé.

Le lendemain, alors qu'ils étaient en route et approchaient de la ville, Pierre monta sur la terrasse pour prier, vers la sixième heure. Il eut faim et voulut manger.

Pendant que se faisaient les préparatifs, IL EUT UNE EXTASE. IL VIT LE CIEL OUVERT

ET QUELQUE CHOSE QUI DESCENDAIT, COMME UNE GRANDE NAPPE, TENUE PAR LES QUATRE COINS,

QUI S'ABAISSAIT VERS LA TERRE. IL Y AVAIT DEDANS TOUS LES QUADRUPEDES ET REPTILES DE LA TERRE,

AINSI QUE LES OISEAUX DU CIEL.

UNE VOIX SE FIT ENTENDRE A LUI :

"ALLONS, PIERRE ! TUE ET MANGE !"

MAIS PIERRE DIT : "Que NON, Seigneur ! CAR JAMAIS JE N'AI MANGE QUELQUE CHOSE DE SOUILLE OU D'IMPUR".

Et de nouveau, pour la seconde fois, la voix (se fit entendre) à lui :

"CE QUE YAHWEH A DECLARE PUR, TOI, NE L'APPELLE PAS SOUILLE"

Cela se répéta trois fois, et aussitôt l'objet fut emporté dans le ciel...................................22 Ils dirent : Le centurion Corneille, homme juste et prosélyte, de qui toute la nation juive rend bon témoignage, a été divinement avisé par un saint ange d'avoir à  te faire venir chez lui pour ECOUTER TES PAROLES".

(Pierre) les fit donc entrer et leur offrit l'hospitalité. Le lendemain il partit avec eux, et quelques-uns des frères de Joppé l'accompagnèrent.

Le JOUR SUIVANT, IL ENTRA DANS CESAREE.

Corneille, qui était à les attendre, AVAIT CONVOQUE SES PARENTS ET SES AMIS INTIMES.  Comme Pierre allait entrer, Corneille se porta à sa rencontre, et tombant à ses pieds, se prosterna.

MAIS PIERRE LE RELEVA, EN DISANT : "RELEVE-TOI ! MOI AUSSI, JE NE SUIS QU'UN HOMME ".

Et, tout en s'entretenant avec lui, il entra ET TROUVA DES GENS REUNIS EN GRAND NOMBRE.

"Vous savez, leur dit-il, qu'il EST INTERDIT A UN JUIF D'AVOIR CONTACT AVEC UN ETRANGER OU DE L'APPROCHER;

MAIS YAHWEH M'A MONTRE QU'IL NE FAUT DIRE D'AUCUN HOMME QU'IL EST SOUILLE OU IMPUR.

Voilà pourquoi, ayant été appelé, je suis venu san rien objecter.

Je vous demande donc pour quel motif vous m'avez fait venir".

Corneille dit :

"Il y a maintenant quatre jours, J'ETAIS EN PRIERE CHEZ MOI POUR LA NEUVIEME HEURE,

QUAND SE PRESENTA DEVANT MOI UN HOMME SPLENDIDEMENT VÊTU.

Corneille, me dit-il, ta prière a été exaucée et Yahweh s'est souvenu de tes aumônes.

Envoie donc à Joppé et fais venir Simon, surnommé Pierre, qui loge dans la maison du corroyeur Simon, près de la mer".

Aussitôt donc je t'ai envoyé un message, et tu as bien fait de venir.

Maintenant, nous sommes TOUS REUNIS EN PRESENCE DE YAHWEH POUR ENTENDRE TOUS

CE QUE YAHWEH T'A PRESCRIT ".

Alors Pierre prit la parole et dit :

"EN VERITE, JE ME RENDS COMPTE QUE YAHWEH NE FAIT PAS ACCEPTION

DES PERSONNES,

MAIS QUE, DANS TOUTE NATION,

CELUI QUI LE CRAINT ET PRATIQUE LA JUSTICE DANS SES OEUVRES LUI EST AGREABLE. 

Telle est la parole qu'il a fait entendre aux enfants d'Israël,

en leur annonçant la BONNE NOUVELLE DE LA PAIX par YEHOCHOUAH, L'OINT.

C'est lui qui est Le ELOHIM de tous.

Vous savez, vous, ce qui s'est passé dans toute la Judée, à partir de la Galilée, postérieurement au baptême que Jean prêchait :

COMMENT YAHWEH A OINT D'ESPRIT-SAINT ET DE FORCE YEHOCHOUAH DE NAZARETH,

qui est passé en faisant le BIEN et EN GUERISSANT TOUS CEUX QUI ETAIENT SOUS L'EMPIRE DU DIABLE

YAHWEH, en effet, ETAIT AVEC LUI.

Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu'il a fait dans le pays des Juifs et à JERUSALEM.

C'est lui qu'ils ont fiat mourir en le suspendant au gibet.

Mais Yahweh l'a ressuscité le troisième jour et il lui a donné de SE MONTRER , NON PAS A TOUT LE PEUPLE,

MAIS AUX TEMOINS DESIGNES D'AVANCE PAR YAHWEH; à nous qui avons mangé et bu avec lui après SA RESURRECTION D'ENTRE LES MORTS.

IL NOUS A ENJOINT DE PRÊCHER AU PEUPLE ET D'ATTESTER

QUE C'EST LUI QUE YAHWEH A CONSTITUE JUGE DES VIVANTS ET DES MORTS.

C'est de lui  que TOUS LES PROPHETES RENDENT CE TEMOIGNAGE :

QUICONQUE CROIT EN LUI OBTIENT PAR SON NOM LA REMISSION DE SES PECHES".

Pierre prononçait CES PAROLES QUAND L'ESPRIT-SAINT DESCENDIT SUR TOUS LES AUDITEURS;

CEUX DES CROYANTS ISSUS DU JUDAÏSME QUI AVAIENT ACCOMPAGNE PIERRE FURENT STUPEFAITS

DE CE QUE LE DON DU SAINT-ESPRIT SE REPANDIT AUSSI SUR LES PAÏENS,

CAR ILS LES ENTENDAIENT PARLER EN LANGUES ET GLORIFIER YAHWEH.

ALORS PIERRE REPARTIT :

"PEUT-ON REFUSER L'EAU DU BAPTÊME A CES GENS QUI ONT reçu L'ESPRIT-SAINT TOUT COMME NOUS?

ET IL COMMANDA DE LES BAPTISER AU NOM DE YEHOCHOUAH.

ILS LE PRIERENT ALORS DE RESTER QUELQUES JOURS.

Cependant les apôtres et les frères qui étaient en Judée apprirent que même LES PAÏENS avaint reçu la PAROLE DE YAHWEH.

Quand Pierre fut remonté à Jérusalem, les CIRCONCIS SE MIRENT A LUI FAIRE DES REPROCHES. 

"TU ES ENTRE CHEZ DES NON-CIRCONCIS, lui dirent-ils, et tu as mangé avec eux".

Mais Pierre leur exposa l'affaire, du commencement à la fin, de la manière suivante.

"J'étais dans la ville de Joppé, en train de prier, quand, au cours d'une extase, j'eus une vision :

Un objet en forme de grande nappe descendait du ciel, retenu par les quatre coins, et venait jusqu'à moi.

Les yeux fixés sur lui, j'observais.

J'Y VIS LES QUADRUPEDES DOMESTIQUES, LES BÊTES SAUVAGES, LES REPTILES

ET LES OISEAUX DU CIEL.

J'entendis aussi une voix qui me disait : "Allons, Pierre ! Tue et mange !" Je dis : "Que non, Seigneur ! Car jamais rien de souillé ou d'impur n'est entré dans ma bouche".

Pour la seconde fois, une voix reprit du ciel :

"Ce que Yahweh a déclaré pur, toi, ne l'appelle pas souillé".

Cela se répéta trois fois; et tout remonta dans le ciel.

Et voilà qu' AU MÊME INSTANT TROIS HOMMES, envoyés de Césarée vers moi,

se présentèrent devant la maison où nous étions.

l'Esprit me dit d'aller avec eux SANS HESITER

Les six frères que voici sont également venus avec moi, et nous sommes entrés dans la maison de cet homme. Lui nous raconta comment il avait vu l'ange debout dans sa maison, qui lui disait : "Envoie chercher à Joppé Simon surnommé Pierre.

IL TE DIRA DES PAROLES GRÂCE AUXQUELLES TU SERAS SAUVE, TOI ET TOUTE TA MAISON".

Or, je commençais A PEINE A PARLER QUAND L'ESPRIT-SAINT DESCENDIT SUR EUX,

TOUT COMME SUR NOUS AU DEBUT.

JE ME SOUVINS ALORS DE LA PAROLE DE YEHOCHOUAH QUI DISAIT :

"JEAN A BAPTISE DANS L'EAU;

MAIS VOUS,

VOUS SEREZ BAPTISES

DANS L'ESPRIT SAINT". 

SI DONC YAHWEH LEUR AVAIT ACCORDE LA MÊME GRÂCE QU'A NOUS POUR AVOIR CRU

AU MESSIE YEHOCHOUAH, L'OINT,

QUI ETAIS-JE, MOI, POUR POUVOIR M'OPPOSER A YAHWEH?"

Ce récit les apaisa et ils GLOIRIFIERENT YAHWEH  en disant :

" C'EST DONC QUE YAHWEH A DONNE MÊME AUX PAÏENS LA

REPENTANCE QUI MENE A LA VIE".

 (Des frères), dispersés à la suite de la persécution survenue à l'occasion d'Etienne,

étaient passés jusqu'en Phénicie, Chypre et Anctioche, annonçant la parole seulement aux Juifs.

Cependant quelques-uns d'entre

eux, des Cypriotes et des Cyrénéens,

une fois rendus à Antioche, s'étaient

adressés aussi aux Grecs,

leur présentant la BONNE NOUVELLE DU MESSIE YEHOCHOUAH.

La main de Yahweh était avec eux,

et CONSIDERABLE FUT LE NOMBRE DE CEUX QUI CRURENT ET SE CONVERTIRENT A YAHWEH.

Mais la nouvelle en parvint aux oreilles de ceux de l'Eglise de Jérusalem, qui envoyèrent Barnabé à Antioche.

Quand il fut arrivé et eut vu (ce qu'opérait) la grâce de Yahweh,

il se réjouit et exhorta à demeurer tous attachés à Yahweh

du fond du coeur.

C'était, en effet, un homme de bien,

REMPLI DE L'ESPRIT-SAINT ET DE FOI.

Un BON NOMBRE DE PERSONNES ADHERERENT A YAHWEH.

(Barnabé) se rendit à Tarse chercher Saul. L'ayant trouvé, il l'amena à Antioche. Ils passèrent même une année entière au sein de cette Eglise et ILS DONNERENT L'ENSEIGNEMENT A BON NOMBRE DE PERSONNES.

CE FUT A ANTIOCHE QUE LES DISCIPLES reçurent

POUR LA PREMIERE FOIS LE NOM DE CHRéTIENS.

En ces jours-là, des PROPHETES DESCENDIRENT DE JERUSALEM A ANTIOCHE.

L'un deux, nommé Agabus, s'en vint révéler

SOUS L'ACTION DE L'ESPRIT

QU'IL Y AURAIT UNE GRANDE FAMINE PAR TOUTE LA TERRE.

ELLE EUT LIEU SOUS CLAUDE.

LES DISCIPLES DECIDERENT D'ENVOYER,

CHACUN SELON SES MOYENS, DE QUOI SECOURIR LES FRERES QUI HABITAIENT LA JUDEE.

CE QU'ILS FIRENT EN EXPEDIANT (LES DONS) AUX ANCIENS PAR L'ENTREMISE DE BARNABE ET DE SAUL.

VERS CE TEMPS-LA, LE ROI HERODE SE MIT A MALTRAITER

QUELQUES-UNS DES MEMBRES DE L'EGLISE.

IL FIT PERIR PAR LE GLAIVE

JACQUES, FRéRE DE JEAN.

Voyant que la chose était agréable aux Juifs, il donna l'ordre d'arrêter également Pierre.

C'était PENDANT LES JOURS DES AZYMES.

L'ayant fait appréhender et mettre en prison, il le plaça sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l'intention de l'amener devant le peuple après LA PÂQUE.

Pierre était DONC GARDE DANS LA PRISON;

MAIS

L'EGLISE PRIAIT YAHWEH POUR LUI SANS RELÂCHE.

OR, alors qu'Hérode allait le faire comparaître, cette nuit-là, Pierre dormait entre deux soldats, lié de deux chaînes, et des sentinelles montaient la garde devant la porte de la prison.

UN ANGE DE YAHWEH Y FIT IRRUPTION ET UNE LUMIERE RESPLENDIT DANS LE REDUIT.

FRAPPANT PIERRE AU CÔTE, IL LE REVEILLA ET DIT :

"VITE, DEBOUT!" ET LES CHAÎNES LUI TOMBERENT DES MAINS.

PUIS L'ANGE LUI DIT :

"METS TA CEINTURE ET CHAUSSE TES SANDALES".

Ce qu'il fit. Il lui dit encore :

"PASSE TON MANTEAU ET SUIS-MOI".

Quand ils eurent franchi le premier poste de garde, puis le second,

ils arrivèrent devant la porte de fer qui donne sur la ville :

ELLE S'OUVRIT D'ELLE-MÊME POUR EUX.

Ils sortirent et avancèrent dans une rue.

Aussitôt l'ange le quitta.

Alors Pierre, revenu à lui, se dit :

"MAINTENANT JE ME RENDS VRAIMENT COMPTE QUE YAHWEH M'A ENVOYE SON ANGE

ET QU'IL M'A TIRE DE LA MAIN D'HERODE ET DE TOUT CE QU'ATTENDAIT LE PEUPLE JUIF".

Réflexion faite, il se rendit à la maison de Marie, mère de Jean surnommé Marc. Il y avait là une assemblée assez nombreuse qui se tenait en prière......................................17 Mais lui, de la main, leur fit signe de faire silence, et il leur raconta comment Yahweh l'avait mené hors de la prison.

"Faites-le savoir à Jacques et aux frères", dit-il.

Puis il sortit et partit pour un autre lieu. Quand vint le jour, ce ne fut pas petite agitation parmi les soldats : Qu'était devenu Pierre? Hérode, l'ayant fait rechercher et ne l'ayant pas retrouvé, procéda à l'interrogatoire des sentinelles et donna ordre de les exécuteer. Il descendit ensuite de Judée à Césarée. 

 

Comme il était fort excité CONTRE LES GENS DE TYR ET DE SIDON, ceux-ci se mirent d'accord pour venir le trouver et, après avoir gagné Blastos, le chambellan du roi, ils demandèrent la paix, parceque leur pays tirait sa subsistance de celui du roi. Au jour fixé, Hérode, revêtu du costume royal et assis sur l'estrade, se mit à les haranguer.

Et LE PEUPLE DE POUSSER DES ACCLAMATIONS :

C'EST UN DIEU QUI PARLE, ET NON UN HOMME !"

MAIS, A L'INSTANT MÊME, UN ANGE DE YAHWEH LE FRAPPA,

PARCE QU'IL N'AVAIT PAS RENDU GLOIRE A YAHWEH,

ET, DEVENU LA PROIE DES VERS, IL EXPIRA.

CEPENDANT LA PAROLE DE YAHWEH SE RéPANDAIT ET PROGRESSAIT.

Or, il y avait dans L'EGLISE D'ANTIOCHE DES PROPHETES ET DES DOCTEURS :

Barnabé, Simon dit Le Noir, Lucien de Cyrène, Manaën, camarade d'enfance d'Hérode le tétrarque, et Saul.

Un jour qu'ils célébraient le CULTE DE YAHWEH ET JEÛNAIENT,

L'ESPRIT-SAINT DIT

"METTEZ-MOI A PART BARNABE ET SAUL POUR L'OEUVRE A LAQUELLES ILS SONT APPELES PAR MOI".

ALORS, APRèS AVOIR JEÛNE ET PRIé, ILS LEUR IMPOSèRENT LES MAINS ET LES MIRENT EN ROUTE.

Eux donc, envoyés par l'Esprit-Saint, descendirent à Séleucie, d'où ils firent voile vers Chypre.

Arrivés à Salamine, ils se mirent à ANNONCER LA PAROLE DE YAHWEH DANS LES SYNAGOGUES JUIVES.

Ils avaient aussi Jean comme auxiliaire.

Après avoir traversé toute l'île jusqu'à Paphos,

ILS FIRENT LA RENCONTRE D'UN INDIVIDU,

MAGICIEN, FAUX PROPHETE, JUIF, DU NOM DE BAR-JESUS,

qui vivait auprès du proconsul Sergius Paulus, un homme avisé.

Ce dernier fit appeler Barnabé et Saul et demanda à entendre la Parole de Yahweh.

MAIS LE MAGICIEN ELYMAS- C'est ainsi, en effet, que se traduit son nom-

leur fit OPPOSITION DANS LE DESSEIN DE DéTOURNER LE PROCONSUL DE LA FOI.

Alors Saul, appelé également Paul, REMPLI DE L'ESPRIT-SAINT, LE FIXA DU REGARD ET DIT :

"SAC A FOURBERIES ET SCéLéRATESSES DE TOUT GENRE, fils du diable?

ennemi de tout ce qui est bien?

NE CESSERA-TU PAS DE CONTRECARRER LES VOIES DE YAHWEH QUI SONT DROITES?

MAIS VOICI QUE LA MAIN DE YAHWEH VA S'ABATTRE SUR TOI :

TU SERAS AVEUGLE ET, PENDANT QUELQUE TEMPS, TU NE VERRAS PLUS LE SOLEIL".

A L'INSTANT, L'OBSCURITE ET LES TENEBRES TOMBERENT SUR LUI :

SE TOURNANT DE TOUS CÔTES, IL CHERCHAIT UNE MAIN POUR LE CONDUIRE.

ALORS LE PROCONSUL, AU SPECTACLE DE CE QUI S'ETAIT PASSE, DEVINT CROYANT,

VIVEMENT IMPRESSIONNé PAR LA DOCTRINE DE YAHWEH.

De Paphos, où ils s'embarquèrent, Paul et ses compagnons se rendirent à Pergé, en Pamphylie; mais Jean se sépara d'eux et s'en retourna à Jérusalem.

Pour eux, poussant au-delà de Pergé, ils arrivèrent à Antioche de Pisidie.

Le jour du sabbat, ils ALLERENT A LA SYNAGOGUE, où ILS PRIRENT PLACE.

APRES LA LECTURE DE LA LOI ET DES PROPHETES, LES CHEFS DE SYNAGOGUE LEUR ENVOYERENT DIRE :

"FRERES, SI VOUS AVEZ UN MOT D'EXHORTATION A ADRESSER AU PEUPLE, PARLEZ".

Paul se leva, fit signe de la main et dit :

"Israélites et vous les prosélytes, écoutez ! Le Elohim de ce peuple, d'Israël, a fait choix de nos pères.

Il a donné à ce peuple de s'élever très haut pendant qu'il séjournait à l'étranger sur la terre d'Egypte,

et c'est PAR LA PUISSANCE DE SON BRAS qu'il l'en a fait sortir.

Durant quarante ans environ, il en a pris soin au désert, et, après avoir exterminé sept nations sur la terre de Canaan,

Il l'a mis en possession de leur territoire : quantre cent cinquante ans environ.

Après quoi, Il a donné des Juges jusqu'au prophète Samuel.

Ils réclamèrent ensuite un roi, et Yahweh leur donna, pour quarante ans, Saül, fils de Kis, de la tribu de Benjamin.

Puis, Il le rejeta et éleva pour eux A LA ROYAUTE DAVID, auquel Il rendit ce témoignage :

J'ai trouvé David, fils de Jessé  :

un homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés.

C'EST DE SA POSTERITE QUE YAHWEH, SELON SA PROMESSE, A AMENé POUR ISRAËL UN SAUVEUR, YEHOCHOUAH.

Avant sa venue, Jean avait prêché un baptême de repentir à tout le peuple d'Israël, et comme Jean arrivait au terme de sa course, il disait :

"Je ne suis pas ce que vous pensez que je suis;

mais VOICI QU'APRèS MOI VIENT CELUI DONT JE NE SUIS PAS DIGNE DE DéLIER LA SANDALE".

"FRèRES, ENFANTS DE LA RACE D'ABRAHAM, et, parmi vous, les prosélytes,

c'est à notre adresse que CETTE PAROLE DE SALUT A éTé DITE. 

En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu cela, et en le condamnant,

ils ont accompli les prophéties qui se lisent TOUS LES SABBATS;

et, bien qu'ils n'eussent pas trouvé de motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate de le faire mourir.

Puis, quand ils eurent fait complètement tout CE QUI AVAIT ETE ECRIT A SON SUJET,

ILS LE DESCENDIRENT DU GIBET ET LE MIRENT DANS UN TOMBEAU.

Mais Yahweh l'a ressuscité d'entre les morts, et, pendant bon nombre de jours, ils est apparu à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem.

Ceux-là sont maintenant ses témoins devant le peuple.

"Nous aussi, nous vous en faisons L'HEUREUSE ANNONCE :

LA PROMESSE FAITE A NOS PERES, YAHWEH L'A REMPLIE POUR NOUS, LEURS ENFANTS,

EN RESSUSCITANT YEHOCHOUAH, SUIVANT CE QUI EST ECRIT AU PSAUME SECOND :

TU ES MON FILS; C'EST MOI QUI T'ENGENDRE AUJOURD'HUI.

(COMMENTAIRES PERSONNELS :

LE PSAUME SECOND EST UN RAJOUT QUI NE RESSEMBLE PAS AUX AUTRES PSAUMES !!

CONFER LE LIVRE QUI VOLE www.noula.com !!)

Que (Yahweh) ait ressuscité d'entre les morts celui qui ne doit plus mourir, c'est ce qu'Il a dit encore ailleurs :

TU NE PERMETTRAS PAS QUE TON SAINT CONNAISSE LA DéCOMPOSITION.

Or, David, après avoir de son vivant servi les desseins de Yahweh, est mort, a rejoint ses pères et a connu la décomposition.

Mais celui que Yahweh a ressuscité n'a pas connu la décomposition.

"Sachez-le donc, FRèRES :

C'EST PAR LUI QUE VOUS EST ANNONCéE LA RéMISSION DES PéCHéS.

DE TOUT CE DONT VOUS N'AVEZ PU ÊTRE JUSTIFIES PAR LA LOI DE MOÏSE,

QUICONQUE CROIT EN EST JUSTIFIE PAR LUI. 

PRENEZ DONC GARDE QUE NE VOUS ARRIVE CE QUI EST DIT DANS LES PROPHèTES :

Regardez, contempleurs;

SOYEZ DANS L'éTONNEMENT ET DISPARAISSEZ,

PARCE QUE DE VOTRE TEMPS  JE VAIS ACCOMPLIR UNE OEUVRE

TELLE QUE VOUS N'Y CROIRIEZ PAS, SI ON VOUS LA RACONTAIT".

 A la sortie, on les pria de venir traiter des mêmes choses le sabbat suivant.

Après la réunion, beaucoup de Juifs et de prosélytes adorateurs, suivirent Paul et Barnabé qui s'entretinrent avec eux, les exhortant à persévérer dans la grâce DE YAHWEH.

Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la Parole de Yahweh.

Mais, en voyant cette foule, les Juifs furent gagnés par la jalousie, et c'est par des injures qu'ils répondirent aux paroles de Paul. Pleins d'assurance, Paul et Barnabé leur dirent alors :

"C'est à vous tout d'abord qu'il fallait annoncer la Parole DE YAHWEH.

MAIS PUISQUE VOUS LA REPOUSSEZ

ET QUE VOUS NE VOUS JUGEZ PAS DIGNES VOUS-MÊMES DE LA VIE ETERNELLE,

NOUS NOUS TOURNONS ALORS VERS LES PAÏENS.

VOICI, EN EFFET, LE COMMANDEMENT QUE NOUS TENONS DE YAHWEH :

JE T'AI ETABLI POUR ÊTRE LA LUMIèRE DES PAÏENS,

AFIN QUE TU PORTES LE SALUT JUSQU'AUX EXTRéMITES DE LA TERRE".

En entendant cela, les païens étaient dans la joie et glorifiaient la Parole de YAHWEH.

Tous ceux-là crurent qui étaient destinés à la vie éternelle.

La Parole de Yahweh se répandait dans toute la région.

Mais les Juifs travaillèrent les dames prosélytes les plus en vue ainsi que les notables de la ville; ils déchaînèrent une perséction contre Paul et Barnabé, et ils les chassèrent de leur territoire.

EUX, SECOUANT CONTRE EUX LA POUSSIERE DE LEURS PIEDS,

S'EN FURENT A ICONIUM.

Quant aux disciples, ils étaient REMPLIS DE JOIE ET DE L'ESPRIT-SAINT.

A Iconium, ils entrèrent pareillement DANS LA SYNAGOGUE JUIVE

ET ILS Y PARLERENT DE TELLE SORTE QU'en NOMBRE CONSIDERABLE

DES JUIFS ET DES GRECS DEVINRENT CROYANTS.

Mais les Juifs réfractaires excitèrent et indisposèrent les païens contre LES FRèRES.

Ils y firent néanmoins un séjour assez long, parlant avec pleine assurance de Yahweh, qui rendait témoignage à la prédication de Sa Grâce par les miracles et les prodiges qu'Il leur faisait opérer.

La population de la ville se divisa : les uns étaient pour les Juifs, les autres pour les apôtres.

Il y eut chez les païens et chez les Juifs, les chefs y compris, un mouvement pour les maltraiter et les lapider.

S'EN ETANT aperçus, (les apôtres) CHERCHERENT ABRI

DANS LES VILLES DE LA LYCAONIE, à Lystres, à Derbé et aux alentours, et là ils se MIRENT A PRÊCHER L'EVANGILE.

IL y avait à LYstres un homme aux pieds perclus, boîteux de naissance, qui demeurait assis et n'avait jamais marché.

Il écoutait Paul discourir.

Celui-ci, LE FIXANT DU REGARD ET VOYANT QU'IL AVAIT LA FOI POUR ÊTRE GUERI, LUI DIT D'UNE VOIX FORTE :

"DEBOUT ! DROIT SUR TES PIEDS !" ET LUI DE FAIRE UN BOND ET DE MARCHER.

A la vue de ce que Paul venait de faire, LA FOULE S'ECRIA EN LYCAONIEN :

" LES DIEUX ONT PRIS FORME HUMAINE ET SONT DESCENDUS VERS NOUS".

ILS APPELAIENT BARNABE ZEUS, ET PAUL HERMES, PARCE QUE C'ETAIT LUI QUI PORTAIT LA PAROLE.

Le PRÊTRE DE ZEUS "DE-DEVANT-LA-VILLE" AMENA

DEVANT LES PORTES DES TAUREAUX ENGUIRLANDES :

IL VOULAIT, AVEC LA FOULE, OFFRIR UN SACRIFICE.

A CETTE NOUVELLE, LES APÔTRES BARNABE ET PAUL DECHIRèRENT LEURS VÊTEMENTS

ET SE PRéCIPITERENT VERS LA FOULE EN S'éCRIANT :

"QUE FAITES-VOUS là, BONNES GENS?

NOUS AUSSI, NOUS SOMMES DES HUMAINS, DE MÊME NATURE QUE VOUS,

QUI VOUS PRÊCHONS

D'ABONDONNER CES IDOLES

ET DE VOUS TOURNER VERS LE ELOHIM VIVANT QUI A FAIT LE CIEL, LA TERRE, LA MER ET TOUT CE QU'ILS RENFERMENT.

 Suite !!

 

 


Sous-pages :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. replica rolex daytona (site web) 29/06/2012

Your article writing it so well.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site