Anathème !

 

Histoire

Situé au pied du mont Sinaï, le monastère fut construit sur ordre de l'empereur Justinien entre 527 et 565 autour du « Buisson ardent » mentionné dans la Bible (livre de l'Exode, chapitre 3).

L'arbuste qui y est présenté comme tel est une ronce commune (appelé aussi « mûrier sauvage »).
Cependant, l'activité monastique semble avoir débuté très tôt, puisque le voyage d'Égérie à la fin du IVe siècle relate la présence dès cette époque de nombreux moines dans les environs, un siècle après l'arrivée des premiers chrétiens fuyant les persécutions[1].

Saint Jean Climaque est le plus célèbre moine ayant vécu dans ce monastère.

Anastase le Sinaïte en fut higoumène dans la deuxième moitié du VIIe siècle.

Le Sinaï fut conquis dans les années 630 par les armées arabes de Amr ibn al-As, conquête accompagnée de l'installation de tribus venues d'Arabie.

Le Sinaï est ainsi devenu au prix de violences et de conversions une terre profondément arabe et musulmane,

entraînant une disparition de la présence chrétienne dans la région.

L'exception demeura le monastère de Sainte-Catherine qui jusqu'à nos jours n'a cessé d'être le véritable foyer du christianisme

au Sinaï entretenant une communauté d'une vingtaine de moines (deux cents au Moyen Âge).

Au cœur de ce monastère fortifié, de rite byzantin et dépendant à l'époque médiévale du patriarcat de Jérusalem, se trouve l'église de la Transfiguration avec sa célèbre mosaïque.

Elle fut construite à l'époque de l'empereur Justinien à l'emplacement supposé du Buisson ardent.

D'abord dédié à la Vierge Marie, le monastère fut par la suite consacré à sainte Catherine d'Alexandrie, sans doute au IXe siècle siècle, époque où l'on découvrit le corps de la sainte.

Celui-ci reposait, selon la tradition, sur la montagne voisine; il y aurait été miraculeusement transporté par les anges et un ermite l'y aurait découvert. La dévotion à sainte Catherine connut un réel engouement en Occident, sous l'impulsion notamment des ducs de Normandie, ce qui entraîna, à partir de la fin du Xe siècle siècle, un renouveau des pèlerinages occidentaux au Sinaï.

Les pèlerins effectuaient généralement ce pèlerinage en se rendant à Jérusalem.

Leur séjour au monastère était limité à trois ou quatre jours, durée pendant laquelle les moines leur offraient l'hospitalité, comme en témoignent encore les blasons gravés dans le réfectoire du monastère par les nobles pèlerins de passage[2].

Le monastère Sainte-Catherine du Sinaï est un important monastère orthodoxe situé sur les pentes du mont Sainte-Catherine,

dans le Sud de la péninsule du Sinaï, en Égypte.

C'est l'un des plus anciens monastères au monde encore en activité. Il constitue à lui seul l'essentiel du territoire de l'Église orthodoxe du Sinaï.

Il compte une vingtaine de moines, d'origine grecque pour l'essentiel.

Mosaïque de la Transfiguration

Illustrations

Fichier:Encaustic Virgin.jpg

Théotokos  (Kyriotissa)

 

 

 

 Archange Gabriel 13e siècle

Archange Gabriel 13e siècle

 

 

 

 

 

Icône avec Saints

 

Icône avec Saints

 Vierge Eleousa

Vierge Eleousa
icone crétoise, 16e siècle

 

 

 

 utres icônes célèbres

 
La Vie de Sainte Catherine en icône

 La Vie de Sainte Catherine

 

 http://peinture.video-du-net.fr/monastere-sainte-catherine-du-mont-sinai.php

Sainte Catherine d'Alexandrie

Mariage mystique de Sainte Catherine avec Jésus Christ

Sainte Catherine d'Alexandrie Née vers 290 à Alexandrieen Egypte, Catherine est la fille d'un noble et puissant seigneur Constus. Jeune aristocrate de 18 ans, lettrée et d'une rare beauté, elle entra en conflit avec l'empereur romain Maxence(Marcus Aurelius Valerius Maximianus Herculius) qui s'était déplacé à Alexandrie pour célébrer une fête païenne. Elle dénonçait la vanité des idôles.
Ne pouvant argumenter lui même face à son éloquence, il imposa àCatherine un débat avec 50 philosophes qu'il fit rassembler et qui tentèrent de la faire changer d'avis. Mais c'est elle qui arriva à les convertir. Maxence les fit tous exécuter sur un bûcher et, bien que furieux contre la jeune femme, il demanda à Catherine de l'épouser.

Maxence essuya un refus plein de mépris.

Une nuit, elle avait vu le Christ en songe qui lui avait remis un anneau d'or.

Depuis cette visite, elle décida de lui consacrer sa vie.

 

Suite !!

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site