La Croix, dérivé de la lettre tau, gibet christ, constellations

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_grecque

Les termes croix viennent du mot latin crux qui a le sens de « poteau », « gibet », voire « potence ». (voir crucifiement et la Crucifixion propre au Christ) Le terme grec pour désigner le même objet est stauros, dérivé lui de la lettre tau.

Commentaires personnels : Mais le mot stauros contient tauros, taureau en grec.

 

Taureau Farnèse est une grande sculpture attribuée aux artistes Apollonius de Tralleis et Tayrisko.

 

 

 

 

Considéré par beaucoup de spécialistes comme la plus grande sculpture unique qui a survécu depuis l'Antiquité.

Cette information nous donne le travail de Pline l'ancien. Indiquent que les artistes ont reçu l'ordre de leur travail vers la fin de la 2e siècle av. J.-C. et qui le laxepsan en une seule pièce de marbre. Débuts italiens déplacé de Rhodes, faisant alors partie de la grande collection de Asinioy Pollio, un homme politique romain qui a vécu au cours de la période de transition de la République en Principauté.

Cette sculpture colossale représente le mythe de Dirkis, épouse du Loup, roi de Thèbes. La Dirce lié en un taureau fou les fils de Antiope, Amfionas et Zithos, qui voulait les lobbies en franchise qui ressentiment pour les mauvais traitements qui avait suivi de leur mère. La scène est surveillée par  un berger et un chien, en se tenant debout derrière l'Antiope tenant une lance.
 L'oeuvre a été découverte en 1546 dans les Bains de Carakalla à Rome, durant des fouilles que le Pape Paul III, de vrai nom Alexandre Farneze, espérant découvrir des oeuvres d'art anciennes pour garnir sa demeure. En 1788, elle a été envoyée à Naple par bateau et placée dans la Ville communale.

 

 

 

 

 

 

 

 http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=IE8Activity&a=http%3A%2F%2Fyahwehmeparle.doomby.com%2Frubrique%2Cla-croix%2C1760516.html

 

 

 

 

Ο Ταύρος των Φαρνέζε είναι ένα ογκώδες γλυπτό που αποδίδεται στους καλλιτέχνες, Απολλώνιο από τις Τράλλεις και Ταυρίσκο. Θεωρείται από πολλούς μελετητές το μεγαλύτερο ενιαίο γλυπτό που έχει διασωθεί από την αρχαιότητα.

Σχετικές πληροφορίες μας παρέχει στο έργο του ο Πλίνιος ο Πρεσβύτερος. Αναφέρει πως οι καλλιτέχνες έλαβαν την παραγγελία για το έργο τους προς τα τέλη του 2ου αιώνα π.Χ. και πως το λάξεψαν σε ένα ενιαίο κομμάτι μάρμαρο. Στην ιταλική χερσόννησο μεταφέρθηκε από τη Ρόδο, αποτελώντας κατόπιν τμήμα της μεγαλειώδους συλλογής του Ασίνιου Πόλλιο, ενός Ρωμαίου πολιτικού που έζησε κατά τη μεταβατική περίοδο από τη Δημοκρατία στο Πριγκιπάτο.

Το κολοσσιαίο αυτό γλυπτό αναπαριστά το μύθο της Δίρκης, συζύγου του Λύκου, Βασιλιά της Θήβας. Τη Δίρκη έδεσαν σε έναν αφηνιασμένο ταύρο οι γιοι της Αντιόπης, Αμφίονας και Ζήθος, οι οποίοι θέλησαν να την εκδικηθούν για την κακομεταχείρηση που είχε επιφυλάξει στη μητέρα τους. Τη σκηνή παρακολουθούν ένας βοσκός κι ένα σκυλί, ενώ πίσω στέκεται η ίδια η Αντιόπη κρατώντας ένα δόρυ.

Το έργο ανακαλύφθηκε εκ νέου το 1546 στα Λουτρά του Καρακάλλα στη Ρώμη, κατά τη διάρκεια ανασκαφών που είχε παραγγείλει ο Πάπας Παύλος Γ', κατά κόσμον Αλεσάντρο Φαρνέζε, ελπίζοντας να ανακαλύψει αρχαιότητες για να στολίσει με αυτές την κατοικία του. Το 1788 μεταφέρθηκε στη Νάπολη με πλοίο, όπου και τοποθετήθηκε στην Villa Comunale μέχρι το 1826. Σήμερα φυλάσσεται στο Αρχαιολογικό Μουσείο της πόλης.

 

Αρχείο:Toro farnese.JPG

Ταύρος των Φαρνέζε

Ταύρος της Κρήτης

Le Taureau de Crète

Ο Ηρακλής αιχμαλωτίζει τον ταύρο της Κρήτης, λεπτομέρεια από ρωμαϊκό μωσαϊκό, Ιλλυρία Ισπανία

http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=IE8Activity&a=http%3A%2F%2Fyahwehmeparle.doomby.com%2Frubrique%2Cla-croix%2C1760516.html

Ταύρος (Λατινικά: Taurus, συντομογραφία: Tau) είναι αστερισμός που σημειώθηκε στην αρχαιότητα από τον Πτολεμαίο και είναι ένας από τους 88 επίσημους αστερισμούς που θέσπισε η Διεθνής Αστρονομική Ένωση. Ο Ταύρος βρίσκεται βόρεια του ουράνιου ισημερινού και τα τρία κυριότερα αστέρια του σχηματίζουν ένα τρίγωνο. Είναι βόρειος αστερισμός του Ζωδιακού Κύκλου. Συνορεύει με τους αστερισμούς Περσέα, Κριό, Κήτος, Ηριδανό, Ωρίωνα Διδύμους και Ηνίοχο

Bull (Latin : Taurus, abréviation : Tau) est une constellation de l'Antiquité par Ptolémée et est l'un des 88 constellations officielles adoptées par l'Union astronomique internationale. Le taureau est situé au nord de l'équateur céleste et trois étoiles principales de la forme un triangle. Est du Nord constellation du zodiaque. Il est bordé par les constellations du bélier, Persée, Cetus, Iridano, Orion et Gemini Iniocho.

 

Ce fait est mentionné dans la première  de Virgile: ' « où avec ces cornes d'or, le brillant Taureau ouvre l'année, et juste en dessous l'astre du Chien tourne..."
Le concept mythologique pour les Grecs et les Romains était principalement le taureau blanc que Zeus se transforma pour enlever Europe. La constellation représente uniquement la partie antérieure de ce grand animal, dont les décisions anciennes Intersection et buste du Taureau (section Tauri étoiles). La mythologoi du fait que, lorsqu'ils nagent plus loin avec l'Europe sur la colonne vertébrale (scène représentée sur la face nationale de monnaie grecque de deux euros), presque tout son corps était immergé dans l'eau et donc invisibles. Une autre tradition, il est supposé que la constellation est plus liée à la septième exploit d'Héraclès, qui est allé en Crète, sur les ordres de l'étole de capturer le taureau. Le taureau est aidé pour transporter Europe en Crète, mais ensuite y resta, causant des dommages considérables. Poseidon punir parce qu'il fait avec Pasiphaé (l'épouse de Minos) et sans la volonté de la Minwtayro, dont Héraclès capturé et prend à Mycènes. Il les Eurysthée et finalement libérée Thésée tué au Marathon. La constellation représente la gloire des héros, Hercules et Theseus.

 

 Il y a même la croix du sud, le taureau, et beacoup de choses intéressantes.

 

 

L'espace est divisée en 88 constellations : leurs limites ont été définies par l'Organisation Astronomique Internationale.

Le latin est la "langue officielle" de l'espace.
Chaque étoile d'une constellation est représentée par une lettre de l'alphabet grec, en commençant par la plus lumineuse :
α β γ δ etc...

Le génitif permet de former le nom des étoiles :
exemple : α Virginis désigne l'étoile alpha de la constellation de la Vierge

Les étoiles les plus importantes ont aussi un nom propre :
dans ce cas son nom est Spica (Épi) car la Vierge est censée tenir un épi de blé dans sa main.

Constellation

 
 Dessin des constellations de l'hémisphère sud, 1661
Constellations antiques

COMMENTAIRES PERSONNELS : SI VOUS DOUBLECLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-DESSUS, IMAGE ANTIQUITE DE LA GRECE, VOUS POURREZ VOIR EN L'AGRANDISSANT AU MAXIMUM, TOUS LES SYMBOLES DU CULTE DE MITHRA, DE DIOS ZEUS et DE TOUS LEURS SYMBOLES ET SUR TOUTE LA TERRE. DANS L'ANTIQUITE, ILS SAVAIENT POUR L'INDE, AMERIQUE, ET VOUS VERREZ L'ARCHE DE NOE ET LA COLOMBE DE NOE ET AU CENTRE LE DRAGON, LE TAUREAU QUI COMBAT L'HOMME ET TOUTES LES BETES ET LA CROIX. REGARDEZ ATTENTIVEMENT.

Par un manque évident de documents historiques, il est impossible de connaître l'origine précise des plus anciennes constellations occidentales. Il semble que le Lion, le Taureau et le Scorpion existaient déjà (pas forcément sous ces noms) en Mésopotamie vers 4000 av. J.-C.

Aujourd'hui, un total de 88 constellations a été adopté par l'Union astronomique internationale (UAI). Près de la moitié proviennent des astronomes grecs. Homère mentionnait Orion dans l'Odyssée dès le IXe siècle av. J.-C. Le Zodiaque apparaît vers le Ve s

iècle av. J.-C., divisé en 12 constellations. Aratos de Soles fixa l'essentiel des noms de constellation repris par Ptolémée au Ier siècle .

La compilation exhaustive de constellations la plus ancienne que l'on connaisse remonte à Ptolémée, au IIe siècle, et son Almageste où il groupa 1 022 étoiles en 48 constellations. Cette œuvre sera la base de travail des astronomes occidentaux jusqu'à la fin du Moyen Âge. Elle ne comprend cependant que des étoiles visibles d'Alexandrie où Ptolémée faisait ses observations.

Le Zodiaque

 Les constellations du Zodiaque, bande de ciel contenant le tracé des orbites du Soleil et des planètes, sont généralement les plus anciennes, ayant une importance évidente pour le repérage et l'observation des mouvements de la Lune, que ce soit en astrologie ou en astronomie (ces deux disciplines étaient alors largement confondues). C'est également dans le zodiaque que l'on trouve les vingt huit stations lunaires traditionnelles, astérismes qui servaient de calendrier à ciel ouvert pour suivre les mouvements de la Lune.

Les constellations présentes dans le zodiaque sont : le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons, qui achèvent le cycle.

Astronomiquement parlant, on peut remarquer que le Ophiuchus fait partie intégrante du Zodiaque, puisque le Soleil traverse ses limites actuelles définies par l'UAI du 30 novembre au 17 décembre. Les anciens ne l'ont toutefois pas relevé pour des conditions purement esthétiques ou astrologiques : seul le sud de la constellation est traversée par le Soleil et les étoiles brillantes du Scorpion en sont proches. Les constellations dites du zodiaque sont donc uniquement celles de la liste très connue de douze constellations. Dès l'origine, les constellations ne se sont donc pas confondues avec les signes du zodiaque.

 

Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur la voûte céleste. Une constellation est donc un astérisme particulier. Dans l'espace tridimensionnel, les étoiles d'une constellation sont ordinairement très dispersées, mais elles paraissent être regroupées dans le ciel nocturne.

Actuellement, l'Union astronomique internationale (UAI) divise le ciel en 88 constellations avec des frontières précises, pour que tout point du ciel appartienne à une constellation. Celles-ci sont substantiellement basées sur la tradition hellénique et pré-hellénique, transmise à travers l'ère médiévale.

Différentes cultures ont reconnu des constellations différentes, bien que quelques-uns des regroupements les plus évidents aient tendance à réapparaître fréquemment, quoique sous des appellations différentes, comme par exemple Orion, la Grande Ourse et le Scorpion, à cause de leur brillance. Sauf mention contraire, le terme de constellation se réfère aux 88 constellations modernes.

Les constellations occidentales sont regroupées en deux parties, divisant le ciel en suivant plus ou moins les deux hémisphères terrestres, le ciel austral pour le sud et le ciel boréal pour le nord. Les constellations boréales sont les plus anciennes et correspondent au pan de ciel visible depuis les régions de la Méditerranée par les astronomes de l'Antiquité. Les constellations australes n'ont pas été nommées par les astronomes occidentaux avant au moins le XVe siècle. Elles servaient aussi, autrefois, de repères pour les marins partis en mer.

Fichier:Cepheus Leiden Aratea.jpg

Dessin de la constellation de Céphée dans un manuscrit des poèmes d'Aratos du IXe siècle

 

 

 

 

Constellations occidentales

Les constellations présentes dans le zodiaque sont : le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons, qui achèvent le cycle.

Astronomiquement parlant, on peut remarquer que le Ophiuchus fait partie intégrante du Zodiaque, puisque le Soleil traverse ses limites actuelles définies par l'UAI du 30 novembre au 17 décembre. Les anciens ne l'ont toutefois pas relevé pour des conditions purement esthétiques ou astrologiques : seul le sud de la constellation est traversée par le Soleil et les étoiles brillantes du Scorpion en sont proches. Les constellations dites du zodiaque sont donc uniquement celles de la liste très connue de douze constellations. Dès l'origine, les constellations ne se sont donc pas confondues avec les signes du zodiaque.

Constellations de Ptolémée

Dessin de la constellation de Céphée dans un manuscrit des poèmes d'Aratos du IXe siècle

En plus des douze constellations du Zodiaque, Ptolémée a fait l'inventaire de 36 autres figures :

Les 48 constellations inscrites par Ptolémée dans son Almageste seront utilisées pendant plus de 1 000 ans en occident sans aucun changement ni ajout. Mis à part l'immense Navire Argo, découpé plus tard en trois puis quatre constellations, elles seront toutes adoptées sans aucune modification par l'UAI, qui en définira cependant les contours précis. En effet, les délimitations des constellations n'ont pas été fixées à l'époque Antique, seule l'appartenance des étoiles brillantes l'ont été. Constellations modernes

Carte céleste par Frederik de Wit (XVIIe siècle)

L'Almageste de Ptolémée passa dans les mains des astronomes arabes qui complétèrent ses observations, ajoutant quelques constellations qui ne sont plus utilisées actuellement, rallongeant certaines (comme l'Éridan) afin de mentionner des étoiles visibles depuis les latitudes plus australes que celle d'Alexandrie.

L'Almageste étant un ouvrage alors perdu en Europe, les astronomes occidentaux n'en obtinrent des copies que dans la dernière partie du Moyen Âge, à partir de traductions de l'arabe en latin, en même temps qu'un certain nombre d'observations des astronomes arabes.

À partir du XVIIe siècle, lorsque les pays européens partirent explorer les mers de l'hémisphère sud, ils découvrirent de nouvelles étoiles qui n'étaient mentionnées dans aucune constellation connue. Il fallut donc en inventer de nouvelles.

Constellations chinoises
Astronome chinois en 1675

À l'instar des astronomes grecs, les astronomes chinois ont regroupé certaines étoiles en constellations, d'abord sur la zone de l’écliptique, de manière analogue au Zodiaque occidental, puis sur l'ensemble du ciel. Les 28 constellations (ou astérismes) de la zone écliptique sont appelées maisons lunaires. Elles sont divisées en quatre zones de sept astérismes, correspondant aux quatre animaux de la symbolique chinoise (Dragon azur à l'est, Oiseau vermillon au sud, Tortue noire au nord et Tigre blanc à l'ouest). Contrairement au zodiaque, ces astérismes sont de taille extrêmement variable, dont l'origine est à l'heure actuelle inconnue.

Par la suite, l'ensemble de la sphère céleste visible depuis le monde chinois (soit tout ce qui se trouve à une déclinaison supérieure à -55 degrés environ) a été peuplé d'astérismes. Contrairement à la méthode occidentale qui a peuplé le ciel de personnages et créatures mythiques, les chinois ont peuplé le ciel à l'image de leur société, avec divers palais (Ziwei, Taiwei), peuplé de différentes classes de membre de la cour et de la société chinoise. Certains détails pittoresques y sont même inclus tels l'astérisme Ce représentant des latrines et l'astérisme Tianshi, représentant les excréments, destinés à être utilisés pour l'agriculture.

L'origine des maisons lunaires est très ancienne. Leur antériorité manifeste sur le reste du ciel chinois est vraisemblablement dû à leur nécessité pour établir un calendrier, la place du Soleil dans ces astérismes étant un moyen de repérer le cycle des saisons. Les autres astérismes ont semble-t-il été bâtis vers la fin du IIIe siècle av. J.-C.. Trois traités astronomiques les décrivent : le Shi Shi, le Gan Shi et le Wuxian Shi, qui ont semble-t-il été écrits dans cet ordre : les astérismes du Shi Shi comprennent la quasi-totalité des astres les plus brillants, contrairement à ceux des autres traités, qui ont été introduits peu après, pour compléter les précédents et peupler les zones encore vides d'astérismes. Le Wuxian Shi fait régulièrement référence au Gan Shi alors que le contraire n'est pas vrai, ce qui assure l'antériorité de ce dernier.

 

Suite !!

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. robert 11/06/2012

This is a really interesting and informative post. Good job! keep it up, hope to read your other updates. Thanks for this nice sharing.montres dior

2. dvd box sets (site web) 30/07/2012

You should take part in a contest for one of the best blogs on the web. I will recommend this site!
cheap dvd box sets

3. replica designer handbags (site web) 30/07/2012

This is the right blog for anyone who wants to find out about this topic. You realize so much its almost hard to argue with you (not that I actually would want…HaHa). You definitely put a new spin on a topic thats been written about for years. Great stuff, just great!
louis vuitton replica handbags

4. cheap pandora bracelets (site web) 30/07/2012

you have a great blog here! would you like to make some invite posts on my blog?
cheap pandora charms

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site