4 Animaux L'Ancien Le Fils d'Homme

 

Ancien Testament Livre de Daniel chapitre 7 : 1

Les Quatre animaux, L'Ancien, Le Fils d'Homme

La première année de Baltasar, roi de Babylone, Daniel étant sur sa couche, vit un songe et des visions de sa tête. Il écrivit alors le songe et dit le sommaire des faits.

Daniel prit la parole et dit : "Je voyais dans ma vision pendant la nuit, et voici que les quatre vents du ciel agitaient la grande mer. Et quatre grandes bêtes surgirent de la mer, différentes l'une de l'autre.

La première était semblable à un lion et avait des ailes d'aigle. Je vis qu'ensuite ses ailes furent arrachées, qu'elle fut enlevée de terre et dressée sur ses jambes, COMME UN HOMME , et QU'UN COEUR D'HOMME LUI FUT DONNE.

Et voici une autre bête, une deuxième, ressemblant à un ours; dressée sur l'un, et avec trois côtés dans sa gueule entre ses dents, et on lui disait : "Debout, mange beaucoup de chair"!

Après cela, je regardais, et voici une autre semblable à un léopard; elle avait sur son dos quatre ailes d'oiseau, et la bête avait quatre têtes; et la souveraineté lui fut donnée.

Après cela, je regardais dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, terrible, effrayante et extrêmement forte; elle avait de grandes dents de fer; elle dévorait et mettait en pièces, et le reste elle le foulait aux pieds; elle était différente de toutes les bêtes qui l'avaient précédée, et elle avait dix cornes.

Je considérais les cornes, et voici qu'une autre corne, petite, s'éleva parmi elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui disait de grandes choses.

Comme je continuais à voir, des trônes furent placés, et un vieillard s'assit. Son vêtement était blanc comme neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine lavée. Son tône était des flammes de feu, avec des roues de feu flamboyant. Un fleuve de feu coulait et se répandit par-devant lui ; mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui. Le tribunal siégea, et des livres furent ouverts.

Je regardais, à cause du bruit des paroles que la corne proférait; comme je continuais de contempler, la bête fut tuée, et son corps détruit et livré à la flamme du feu. Au reste des bêtes aussi on avait ôté leur empire, et, comme durée de jours, leur furent accordés un temps et une période.

Je contemplais dans les visions de la nuit, et voici que sur les nuées du ciel vint comme un Fils d'homme; il s'avança jusqu'au vieillard, et on le fit approcher de lui. Et il lui fut donné souveraineté, goire et règne : tous les peuples, nations et langues le servent.

Son empire est un empire éternel qui ne passera pas, et son règne ne sera jamais supprimé.

Pour moi, Daniel, mon esprit en moi-même et les visions de ma tête me troublaient. J'abordai l'un des assistants, et je lui demandai des certitudes sur tout cela, et il me parla pour m'apprendre l'interprétation de ces choses. Ces grandes b^tes, qui sont quatre, ce sont quatre rois qui s'élèveront sur la terre; mais les Saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils possèderont le royaume pour l'éternité, pour une éternité d'éternités.

Alors je voulus être renseigné sur la quatrième bête, qui étati différente de toutes les autres,, extrêmement terrible, dont les dents étaient de fer et les friffes d'airain, qui mangeait, mettait en pièces et foulait aux pieds ce qui restait; et sur les dix cornes de sa tête, et sur l'autre qui avait surgi et qui avait fait tomber les trois, cette corne qui avait des yeux et une bouche proférant de grandes choses, et qui paraissait plus grande que les autres.Je cntemplais, et cette corne faisait la guerre aux Saints et l'emportait sur eux, jusqu'à ce que le vieillard vînt, que justice fût accordée aux Saints du Très-Haut, et que le temps arrivât où les Saints prirent possession du royaume. Il parla ainsi :

"La quatrième bête, c'est un quatrième royaume qui sera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre,la piétinera et la réduira en poudre. Les dix cornes : de ce royaume surgiront dix rois; un autre se lèvera après eux, qui différera des précédents, et il soumettra trois rois.

Il proférera des paroles contre le Très Haut, il persécutera les Saints du Très-Haut, et il songera à changer les temps (sacrés) et la religion, et (Les Saints) lui seront abandonnés pour un temps des temps et une moitié de temps.

Et le tribunal siégera, et on lui ôtera son empire pour le supprimer et anéantir pour toujours. Et le règne, l'empire et la grandeur des royaumes, qui sont sous tous les cieux, seront donnés au peuple des Saints du Très-Haut; son règne est un règne éternel, et tous les empires le serviront et lui obéiront".

Voilà la fin du rapport. Moi, Daniel, mes pensées me troublèrent beaucoup, je perdis contenance; mais je conservai la chose dans mon coeur".

 

 

Suite !!


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site