Qibla, kibla

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Qibla

Qibla

Qibla
Vue du mihrab (niche de prière) de la Grande Mosquée de Kairouan ; cette niche, située au milieu du mur de la qibla de la salle de prière, indique la direction (qibla) vers laquelle se tournent les fidèles lors de l'accomplissement de la prière. La Grande Mosquée de Kairouan est située à Kairouan en Tunisie.

Qibla, kibla[1], kiblat ou kiblet[2] en arabe qibla (قبلة: direction; sud) est le nom donné à la direction de la Ka'ba, à La Mecque.

Dans les mosquées, cette orientation est indiquée par le mihrab, une niche souvent encadrée de deux colonnes

supportant une arcature.

Selon les hadiths constituant la sunna, le prophète de l'islam Mahomet aurait au début recommandé

de diriger la prière vers Jérusalem.

Cela a été modifié au moment de l'Hégire.

La Mecque devint la direction de la prière, c'est-à-dire la qibla.

Une sourate du Coran vint confirmer cette obligation :

« Tourne donc ta face dans la direction de la Mosquée sacrée.

Où que vous soyez, tournez votre face dans sa direction » Le Coran (II; 144).

Toutefois, l'ignorance de la direction de la Qibla n'annule pas la prière.

En effet, le Coran précise que la prière est valide dès que le croyant « tourne son visage vers Dieu ».

 En effet, la précision de La Mecque est toute relative :

à une distance de 1 000 kilomètres, la mesure angulaire de la Ka'ba est de moins d'un millième de degré.

Par conséquent, seule l'intention du musulman détermine la validité de la prière.

La nécessité de se diriger vers La Mecque est rendue difficile dès que celle-ci est hors de vue.

Il a fallu donc inventer des outils permettant de calculer sa direction.

Cela a probablement stimulé les géographes, astronomes et mathématiciens musulmans

dans la recherche d'outils mathématiques et d'instruments aussi précis que possible.

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e_bleue

Visite du pape Benoit XVI

Le pape Benoît XVI a visité la Mosquée bleue, le 30 novembre 2006, lors de sa visite en Turquie.

Cela marque la deuxième visite papale dans l'histoire dans un lieu de culte musulman.

Lors de sa tournée, le pontife se tourna vers la Mecque, dans un geste de la prière musulmane et a mené une « prière silencieuse ».

Après avoir enlevé ses chaussures, le Pape fit une pause de deux minutes complètes, les yeux fermés dans la prière, debout côte à côte avec Mustafa Çağrıcı, le mufti d'Istanbul et Emrullah Hatipoğlu, l'imam de la Mosquée bleue[3].

Le pape "a remercié la Providence divine pour cela" et dit:

"Que tous les croyants s'identifient avec le Dieu unique et témoignent d'une vraie fraternité."

Le Pontife augure que la Turquie «sera un pont d'amitié et de collaboration entre l'Orient et l'Occident» et il a remercié le peuple turc "pour sa cordialité et sa sympathie" qu'ils lui ont montrées tout au long de son séjour, en disant qu':

"il se sentait aimé et compris." [4]

 Suite !!

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site