Midian

 

Le Coran - sourate 28 -

traduction de Kasimirski

PDF Imprimer Envoyer

L'histoire

Donnée à La Mecque. - 88 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.

20. Moïse en sortit tout tremblant et regardant autour de lui. Seigneur, s'écria-t-il, délivre-moi des mains des méchants.
21. Il se dirigea du côté de Madian. Peut-être Dieu, dit-il, me dirigera dans le droit chemin.
22. Arrivé à la fontaine de Madian, il y trouva une troupe d'hommes qui abreuvaient leurs troupeaux.

25. Une des deux filles revint à lui, et, s'approchant modestement, lui dit : Mon père te demande pour te récompenser de la peine que tu t'es donnée à abreuver notre troupeau. Moïse s'y rendit et lui raconta ses aventures. Le vieillard lui répondit : Ne crains rien, te voici libéré des méchants.
26. Une des filles dit alors à son père : 0 mon père ! prends cet homme à ton service, car tu ne saurais mieux choisir pour ton service qu'en prenant un homme robuste et digne de confiance.
27. Je veux te donner en mariage, dit le vieillard, une de mes deux filles que voici, à condition que tu me serviras pendant huit ans. Si tu veux aller jusqu'à dix, c'est à ta volonté.

Je ne veux point cependant t'imposer rien d'onéreux, et, s'il plaît à Dieu, tu me trouveras toujours équitable.
28. C'est convenu entre nous, répondit Moïse ; et, quel que soit le terme que j'accomplisse, il n'y aura aucune transgression de ma part. Dieu lui-même est garant de nos engagements.
29. Lorsque Moïse eut accompli, au service de son beau-père, un certain temps, il partit avec sa famille.

Tout d'un coup il aperçut le feu du côté de la montagne, et dit à sa famille :

Attendez ici un instant, j'ai aperçu le feu ;

j'irai pour vous en donner des nouvelles, ou je vous en apporterai un tison, afin que vous puissiez vous réchauffer.

 

30. Et, quand il y arriva, une voix lui cria du côté droit de la vallée, dans la plaine bénie, du fond d'un buisson :

0 Moïse ! je suis le Dieu souverain de l'univers.
31. Jette ton bâton. Et quand Moïse après l'avoir jeté le vit se mouvoir comme un serpent, il se mit à fuir, sans se retourner.

0 Moïse ! lui cria une voix, approche, ne crains rien ; tu es en sûreté..........

40. Mais nous le saisîmes ainsi que son armée ; nous les précipitâmes tous dans la mer.

Considère donc quelle a été la fin des pervers.
41. Nous en avons fait des chefs qui appellent au feu et s'y font suivre.

Ils ne trouveront point de secours au jour de la résurrection.
42. La malédiction leur a survécu dans ce monde, et ils seront avilis dans l'autre.
43. Nous donnâmes à Moïse le livre (le Pentateuque), après avoir anéanti les générations précédentes ;

c'étaient autant d'exemples d'avertissement pour les hommes,

c'étaient la direction et la preuve de notre miséricorde ;

peut-être les méditeront-ils.
44. Tu n'étais pas, ô Muhammad ! du côté occidental du mont Sinaï, quand nous réglâmes la mission de Moïse ; tu n'y assistais pas en témoin.
45. Nous avons fait surgir beaucoup de générations depuis Moïse ; leur vie était de longue durée ;

tu n'as point séjourné parmi les Madianites pour leur réciter nos signes ;

mais nous, nous y envoyions des apôtres.
46. Tu n'étais point sur le penchant du mont Sinaï quand nous appelâmes Moïse ;

c'est par l'effet de la miséricorde de ton Seigneur que tu prêches un peuple qui n'a point eu d'apôtre avant toi chargé de les appeler à réfléchir ;
47. Afin qu'ils ne disent pas, quand la calamité les atteindra : Seigneur, pourquoi ne nous as-tu pas envoyé un apôtre ?

Nous aurions suivi tes signes et nous aurions cru.
48. Mais lorsque la vérité, venant de nous, leur eut apparu, ils dirent :

Pourquoi ne lui a-t-on pas donné ce qui a été accordé à Moïse ?

Eh ! n'ont-ils pas nié le livre donné autrefois à Moïse ?

Ne disent-ils pas :

le Coran et le Pentateuque ne sont que deux œuvres de sorciers qui s'entraident ?

Nous ne croyons ni en l'un ni en l'autre.
49. Dis-leur : Apportez donc auprès de Dieu un autre livre qui soit un meilleur guide que ces deux-là,

et je le suivrai si vous êtes véridiques.

 

50. Et s'ils ne le font pas, sache qu'ils ne suivent que leurs penchants.

Or, y a-t-il un homme plus égaré que celui qui suit ses penchants sans aucune direction de la part de Dieu ?

Et certes Dieu ne dirige point les méchants.
51. Nous leur avons fait entendre notre parole, afin qu'ils réfléchissent.
52. Ceux à qui nous avons donné les écritures avant eux y croient.
53. Quand on les leur récite, ils disent :

Nous croyons à ce livre parce qu'il est la vérité qui vient de notre Seigneur.

Nous étions musulmans avant sa venue.

54. Ceux-ci recevront une double récompense, car ils souffrent avec patience, car ils repoussent le mal avec le bien, et font des largesses des biens que nous leur avons accordés.
55. Quand ils entendent un discours frivole, ils s'éloignent pour ne pas l'écouter, et disent à ceux qui le tiennent :

A nous nos œuvres, à vous les vôtres.

Que la paix soit avec vous, nous ne recherchons point les insensés.
56. Ce n'est pas toi qui dirigeras ceux que tu voudras, c'est Dieu qui dirige ceux qu'il lui plaît ;

il connaît mieux que personne ceux qui suivent la bonne voie.
57. Les Mecquois disent : Si nous te suivons, nous serons chassés du pays. Ne leur avons-nous pas procuré un asile sûr, où l'on apporte des productions de toute espèce qui sont notre don, et qui vous servent de nourriture ? Mais la plupart des hommes ne le savent pas.
58. Combien n'avons-nous pas détruit de cités dont les habitants vivaient dans l'abondance ! Vous voyez leurs habitations, elles sont presque désertes, et c'est nous qui en avons recueilli l'héritage.
59. Ton Seigneur n'a détruit aucune nation sans qu'il ait envoyé dans sa métropole un apôtre chargé de lui réciter

ses commandements.

Nous n'avons exterminé que les villes dont les habitants étaient impies.

76. Karoun était du peuple de Moïse ; mais il agissait iniquement envers ses concitoyens.

Nous lui avons donné des trésors dont les clefs auraient pu à peine être portées par une troupe d'hommes robustes.

Ses concitoyens lui disaient : Ne te glorifie pas de tes trésors ; car Dieu n'aime point les glorieux.
77. Cherche à gagner, avec les biens que Dieu t'a donnés, le séjour de l'autre monde,

et sois bienfaisant envers les autres comme Dieu l'a été envers toi ;

garde-moi de commettre des excès sur la terre ; car Dieu n'aime point ceux qui commettent des excès.
78. Les trésors que j'ai ramassés sont le fruit de la science que je possède.

Ne savait-il pas que Dieu avait détruit avant lui tant de générations plus fortes et plus riches que lui, et qu'on ne demandera pas compte aux coupables de leurs crimes ?
79. Karoun s'avançait vers le peuple, avec pompe.

Ceux qui n'ambitionnaient que les biens de ce monde disaient :

Plût à Dieu que nous eussions des richesses comme Karoun ! Il a une fortune immense.

 

80. Mais ceux qui avaient reçu la science leur disaient :

Malheureux ! la récompense de Dieu est préférable pour celui qui croit et pratique le bien ;

mais ceux qui souffriront avec patience l'obtiendront seuls.
81. Nous ordonnâmes que la terre l'engloutît lui et son palais. La multitude de ses gens n'a pu le secourir contre Dieu, et il resta privé de tout secours.
82. Ceux qui, la veille, désiraient d'être à sa place disaient le lendemain : Dieu verse à pleines mains ses trésors à qui il veut, ou les départit dans une certaine mesure. Sans la faveur de Dieu, nous aurions tous été engloutis par la terre.
83. Cette demeure de la vie future,

nous la donnerons à ceux qui ne cherchent point à s'élever au-dessus des autres ni à faire le mal.

Le dénouement heureux est réservé aux hommes pieux.
84. Quiconque aura fait une bonne action en retirera son profit ;

mais celui qui aura fait le mal... ceux qui font le mal seront rétribués selon leurs œuvres.
85. Celui qui t'a donné le Coran te ramènera à l'asile (à La Mecque).

Dis : Dieu sait mieux que personne qui est celui qui suit la direction

et celui qui est dans l'égarement.
86. Tu n'espérais point que le Coran te fût donné. Il t'a été donné par l'effet de la miséricorde divine.

Ne prête point d'appui aux infidèles.
87. Qu'ils ne t'écartent jamais des signes de Dieu quand ils ont été révélés.

Invite les hommes au culte de Dieu, et ne sois pas au nombre des idolâtres.
88. N'invoque pas d'autres dieux que Dieu : il n'y a point d'autres dieux que lui ; tout périra, excepté la face de Dieu.

Le pouvoir suprême lui appartient ; c'est à lui que vous retournerez tous.

 

 Suite !!

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site